Afrique: CAF - Le Cameroun refuse d'abriter les demi-finales et finale de la Ligue de champions

La Confédération africaine de football (Caf), est loin de trouver une issue pour la suite et fin de ses deux compétitions, à savoir : la Ligue de champions et la Coupe de la Confédération. Alors qu'une solution avait été trouvée pour organiser le reste de matches : demi-finales et finales au Cameroun et au Maroc, le pays de Samuel Eto'o fils vient de changer de position.

Le Cameroun refuse d'abriter la suite et fin de cette Ligue de champions, prévu au mois de septembre, évoquant les raisons de fortes pluies annoncées au mois de septembre sur le territoire national, et qui pourraient encore aggraver le taux de contamination au Coronavirus.

En tout cas, le Gouvernement camerounais a décidé de rejeter cette proposition de la Caf.

Par ailleurs, la Fédération internationale de football association (Fifa), s'est aussi opposée à la décision de la Caf d'annuler la CAN de football féminin. Une décision mal digérée par le président Gianni Infatino qui estime que le coronavirus n'est pas une priorité de sa juridiction: " le football féminin est une priorité absolue pour la Fifa. Nous ne devrions pas utiliser le coronavirus pour mettre de côté le football féminin. Au contraire, nous devons continuer à aider le football féminin car, il a un bel avenir".

Le président Ahmad Ahmad devra donc réunir le comité exécutif en urgence pour comment répondre aux autorités camerounaises et à la Fifa. Aux dernières nouvelles, l'Egypte serait déjà pointé pour prendre le relai.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.