Congo-Kinshasa: Marche de Lamuka - Les gestes barrières bafoués par les manifestants

La population s'est déversée en masse dans les rues de la capitale et différentes villes du territoire national ce lundi 13 juillet, dans le cadre de la marche organisée par la plateforme Lamuka pour s'opposer à la désignation illégale des animateurs de la CENI et aux trois propositions de lois Minaku-Sakata. Il a malheureusement été constaté que la majorité des manifestants n'ont pas fait montre du respect des mesures barrières, telles qu'édictées par les autorités du pays et experts en santé publiques en vue d'éviter une contamination massive de la pandémie de covid-19.

Aussi, cette marche s'est déroulée malgré l'interdiction du gouvernement central.

Le non-respect des gestes barrières était palpable dans la marée humaine, qui a présenté son mécontentement à travers des chants d'animation. Dans les différents cortèges l'on pouvait constater que la mesure du port obligatoire de masques a été foulée aux pieds, la distanciation sociale négligée à dessein.

L'on croirait presque que ces derniers niaient intentionnellement l'existence de cette pandémie mortelle dans le pays. C'est de cette manière que les militants ont quitté leur point de rencontre dans la perspective d'atteindre les points de chute tel que prévu selon les organisations respectives par provinces, villes, territoires, etc.

Plusieurs questions taraudent donc les esprits, entre autres, celle de savoir si la pandémie du coronavirus n'a plus d'effets négatifs en République Démocratique du Congo. Au-delà d'être des manifestants dits pacifiques, nul n'est épargné par le coronavirus. Les gestes barrières sont la précaution par excellence pour le moment.

Même si certaines provinces restent encore non-touchées par la pandémie, il convient de souligner que les statistiques quotidiennes du Secrétariat technique de la riposte contre la Covid-19 indiquent qu'actuellement la RDC compte plus de 8.000 cas de contamination, dont la ville de Kinshasa en demeure l'épicentre avec plus de 6.000 cas confirmés. Prudence oblige.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.