Algérie: L'ONEC condamne la profanation de tombes de chouhada au cimetière d'Héliopolis à Guelma

Guelma — Le secrétariat national de l'Organisation nationale des enfants de chouhada (ONEC) a dénoncé et condamné lundi dans un communiqué la profanation de tombes de chouhada et la dégradation de leurs stèles au cimetière des martyrs dans la commune d'Héliopolis à Guelma.

Dans un communiqué signé par le secrétaire général de l'ONEC, Tayeb Houari, le secrétariat national a dénoncé et condamné "un acte criminel abject contraire aux principes religieux et à la morale", appelant tout un chacun à y "opposer une riposte ferme et vigoureuse".

Le secrétariat national de l'ONEC a exhorté les autorités sécuritaires et judiciaires de la wilaya de Guelma à mettre un terme à ces "criminels" et à les présenter à la Justice pour qu'"ils répondent de leurs actes odieux".

Soulignant son "intransigeance absolue face à tous ceux qui osent attenter à un symbole de notre souveraineté nationale", le secrétariat national de l'ONEC a rappelé que "nul n'est au-dessus de la Loi".

La profanation des tombes de chouhada a suscité une vague d'indignation au sein de la population de la wilaya de Guelma.

Les secrétariats de wilaya de l'Organisation nationale des enfants de chouhada (ONEC) et de l'Organisation nationale des enfants de moudjahidine (ONEM) ont vivement condamné cet acte dans des communiqués.

Une enquête a été ouverte pour retrouver les auteurs, a appris l'APS auprès des services de sécurité.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.