Togo: Bruno Hanses, chargé d'affaires Ue - "Nous sommes heureux de voir que le message passe sur le terrain"

interview

L'Union européenne est un des partenaires importants du Togo depuis plus de cinquante ans. Au Togo, la délégation européenne est active dans plusieurs domaines, santé, environnement, droits humains, réforme de la justice, agriculture. Dans cet entretien le chargé d'affaire Bruno Hanses, nous livre ses impressions sur l'état de cette coopération avec le Togo.

Monsieur le Chargé d'affaires, les relations de coopération entre le Togo et l'Union européenne sont au beau fixe. Quels sont les principaux axes de la coopération actuelle ?

Merci de me donner cette opportunité de présenter l'état de la coopération entre l'Union européenne et le Togo. Vous l'avez bien dit : cette coopération est très étroite et nos relations bilatérales sont excellentes.

Nous avons beaucoup d'intérêts communs - la paix et la sécurité, le développement économique et social, la promotion du commerce et la création de l'emploi, la lutte contre les changements climatiques, l'ancrage de la démocratie et de l'état de droit - et l'Union européenne est prête à travailler ensemble avec nos partenaires togolais dans tous ces domaines.

Nous avons récemment fait le point sur le suivi du premier Forum économique Togo-UE qui a eu lieu en juin 2019. Tout cela est très encourageant et nous donne confiance pour l'avenir de nos relations.

Ces dernières années, donc entre 2014 et 2020, l'Union européenne a énormément investi dans la consolidation de l'Etat, y compris la réforme des finances publiques et des statistiques, le climat des affaires, la décentralisation, l'accès à la justice, le renforcement des capacités de la société civile.

De même, nous sommes très engagés dans les travaux d'infrastructures, en particulier l'eau et l'assainissement ainsi que le secteur clé de l'énergie. Enfin, nous avons commencé à nous impliquer avec beaucoup de succès dans la promotion de l'agriculture biologique, notamment dans les filières de l'ananas et du miel.

Je crois que dans la prochaine phase de la coopération UE-Togo (2021 - 2027) beaucoup de ces programmes vont continuer, mais avec un accent encore beaucoup plus important sur la croissance inclusive et la création de l'emploi, surtout pour les jeunes et les femmes, en phase avec les priorités du Plan National de Développement du Togo.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.