Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - La société civile dénonce l'exploitation des enfants dans la pêche

La Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI), section de Bagira à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu (NDSCI), condamne cet état de chose et appelle les responsables des associations des pêcheurs œuvrant sur le lac Kivu au respect des lois du pays interdisant l'utilisation des enfants mineurs dans des tels travaux.

Depuis un certain temps, les pécheurs qui exercent leurs activités dans le lac Kivu utilisent les enfants. Ce qui est une entorse aux droits de l'enfant. Cette situation ne peut être que décriée par les organisations de la société civile qui militent pour la défense, la promotion et le respect des droits de l'enfant. C'est dans ce cadre que la NDSCI vient de tirer la sonnette d'alarme en interpellant les autorités du pays pour exercer une pression sur ces pécheurs afin de mettre fin à ces pratiques qui violent les droits de l'enfant en RDC.

Ces enfants, explique le vice-président de la NDSCI, viennent de Birava dans le territoire de Kabare et Kalengera Mulambula dans la commune de Bagira. Ils sont appelés "demayeurs" et ils sont utilisés par les pêcheurs pour enlever les sambaza, poissons déjà attrapés sur des filets. «Ces enfants, qui auparavant ne se limitaient qu'au triage des poissons, commencent même à conduire maintenant des pirogues sur le lac et cela avec tous les risques possibles de se noyer », a regretté le vice-président de la NDSCI

Pour la NDSCI, il est temps que les autorités compétentes puissent intervenir pour éviter le pire. Elle insiste pour que les organisations de défense de droits de l'Homme et les parents puisent se solidariser afin de non seulement dénoncer cette exploitation des enfants mais aussi poursuivre ceux-là qui exploitent les enfants contrairement aux lois du pays. Face à la pandémie de covid-19 dans cette province, la NDSCI appelle les parents à bien sécuriser les enfants pendant cette période pour éviter la propagation de cette maladie.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.