Sénégal: Reprise des vols internationaux - Le Gouvernement fixe les conditions d'accès aux plateformes aéroportuaires

14 Juillet 2020

Le ministère du Tourisme et des Transports aérien a publié, lundi, une circulaire dans laquelle il précise les dispositions visant à réduire les risques de contamination par le virus de la Covid-19 dans les aéroports et les aéronefs exploités au Sénégal.

Toutefois, ces directives sont susceptibles d'être régulièrement mises à jour en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

À moins de 48h de la reprise des vols internationaux à l'Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), fixé ce 15 juillet, le ministère du Tourisme et des Transports arien a sorti une circulaire précisant les dispositions prises pour réduire les risques de contamination par le virus de la Covid-19 dans les aéroports et les aéronefs exploités au Sénégal.

Dans le document, Alioune Sarr fixe les conditions générales à mettre en œuvre par les exploitants d'aéroports, les usagers de l'aéroport, le personnel et les passagers, pour diminuer les risques de propagation et de contamination du virus dans l'environnement du transport aérien.

S'agissant des mesures applicables aux aérogares, la circulaire mentionne sept points à respecter. Ces mesures vont de la restriction des accès de l'aérogare au port du masque en passant par le nettoyage des mains, la mesure de la température, la distanciation sociale et les équipements individuels et collectifs pour les agents de l'aéroport.

Concernant l'enregistrement, le ministre prévient que tous les comptoirs d'enregistrement devraient être surmontés d'un dispositif solide et transparent (verre, plexiglas ou autre), de sorte à empêcher que l'agent ne soit exposé à un facteur de transmission du virus (souffle, postillon, etc.).

Les distances à respecter dans les files d'attente sont matérialisées au sol ou gérées par un personnel dédié.

Les compagnies aériennes, selon la circulaire du ministère, doivent informer les passagers de l'obligation de vérifier le poids de leurs bagages de soute et de cabine avant d'accéder au comptoir d'enregistrement.

Elle ajoute que tout passager ayant un excès de bagages à gérer doit être invité à le faire dans un endroit isolé, de sorte à ne pas gêner le flux normal de l'enregistrement en cours.

Dans la mesure du possible, des bascules de pré-pesage devront être mis à la disposition des passagers pour leur permettre de vérifier le poids de leurs bagages avant d'accéder aux comptoirs d'enregistrement.

Formalités de police, boutiques et restaurants

Les formalités de police ne sont pas épargnées par ces dispositions annoncées par le ministre. En effet, la circulaire souligne qu'au niveau des box de police, des lingettes désinfectantes doivent permettre aux passagers de nettoyer la surface de lecture des empreintes digitales avant leur utilisation.

Les agents de la police qui manipulent les documents de voyage sont appelés à porter des gants qu'ils doivent régulièrement désinfecter ou changer. À moyen terme, les moyens automatiques de vérification des passeports devront être généralisés.

D'après la circulaire, le passager doit être en mesure de présenter tous les documents requis par le pays de destination (y compris les documents sanitaires), préalablement à son admission en salle d'embarquement.

Pour ce qui est des services des boutiques, restaurants, bars et salons qui ne peuvent être suspendus, ils doivent faire l'objet d'une organisation pouvant garantir une application stricte des mesures et comportements visant à éviter la transmission du virus.

L'embarquement et les autres services à bord sont également soumis au respect des gestes barrières. Le ministre a, en outre, insisté sur le nettoyage et la désinfection des aéronefs, l'identification, l'embarquement et le débarquement des passagers.

Enfin, le protocole prévoit que les personnes qui présentent des symptômes soient prises en charge par le personnel sanitaire dédié. Celles qui ne présentent pas de symptômes seront invitées à s'auto-confiner pendant au moins 24 heures à compter de la date d'arrivée.

La traçabilité des personnes ayant été en contact avec un passager contaminé sera facilitée par les formulaires de localisation de passagers pour la santé publique et formulaire de transport public.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.