Congo-Brazzaville: COVID-19/Journée mondiale des MPME - Soutenir le secteur privé des pays de l'OEACP

À l'occasion de la Journée mondiale des Micro, petites et moyennes entreprises (MPME), le secrétaire général de l'Organisation des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) a réaffirmé l'engagement du secrétariat à soutenir le secteur privé.

Lors d'un webinaire organisé dans le cadre de la Journée mondiale des Micro, petites et moyennes entreprises (MPME), le secrétaire général de l'OEACP, Georges Rebelo Pinto Chikoti, a réaffirmé l'engagement du secrétariat de cette organisation à appuyer le secteur privé. Le thème était "Crise de Covid-19 : atténuer son impact sur les MPME des pays de l'OEACP, identifier et exploiter les opportunités". Il avait pour objectif de faire comprendre aux MPME et autres acteurs du secteur privé des pays de l'OEACP les mesures à prendre pour protéger leurs entreprises, réduire les risques, limiter les répercussions économiques de la crise de Covid-19 et anticiper le redéploiement de leurs activités industrielles et commerciales dans ce contexte.

Évoquant les impacts négatifs de la pandémie sur plus de 50 millions de MPME enregistrées dans les régions de l'OEACP, Georges Rebelo Pinto Chikoti a rappelé que les MPME jouent un rôle essentiel dans la transformation socioéconomique de ces régions et, à cet égard, il a mis en évidence le travail battu par le cadre conjoint pour le développement du secteur privé, un programme conjoint de l'OEACP et de la Commission européenne doté d'un montant de 600 millions d'euros, financé sur les ressources du 11e Fonds européen de développement.

Soutenir les petites entreprises pendant la crise de Covid-19

Les petites entreprises, notamment celles dirigées par des femmes et les jeunes entrepreneurs, figurent parmi les plus durement touchées par les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19. Des mesures de confinement et de restructuration de mouvements sans précédent ont été adptées pour contenir la propagation du coronavirus. Elles ont entraîné des perturbations dans la chaîne d'approvisionnement et une baisse massive de la demande dans la plupart des secteurs.

Pour jouer le rôle crucial qu'elles produisent dans la création d'emplois décents et dans l'amélioration des moyens de subsistance, les petites entreprises dépendent d'un environnement commercial favorable, en particulier de l'accès à des financements, à l'information et aux marchés. Employant généralement moins de 250 salariés, elles jouent un rôle primordial dans les pays en développement.

Selon les données du Conseil international pour les petites entreprises, les MPME, dans les secteurs formels et informels, représentent plus de 90% du nombre total d'entreprises et la moitié du PIN mondial, pour 60-70% des emplois dans le monde. A travers la Journée des MPME, l' Assemblée générale des Nations unies sensibilise l'opinion publique à leur importance dans la concrétisation des Objectifs de développement durable.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.