Gabon: ONPIM - Une Organisation de lutte contre la coruption

14 Juillet 2020

L'organisation nationale de promotion de l'intégrité-morale (ONPIM) a lancée officiellement ses activités ce lundi 13 juillet 2020 à Libreville par son président exécutif, Prosper Djimbi Makosso et d'autres membres de l'association. Ladite organisation ambitionne apporter sa pierre afin d'améliorer l'image de l'administration gabonaise qui, selon elle, est gangrénée par la corruption.

L'organisation nationale de promotion de l'intégrité-morale (ONPIM) se joint à ceux qui se battent pour sortir le Gabon du phénomène de la corruption qui le ravage chaque jour. Selon l'indice de perception de la corruption (IPC) de Transparency International, " le Gabon est le 123e/187 Etats. Quant à celui sur la bonne gouvernance, il est 41e/54 Etats que compte l'Afrique".

De ce fait, l'organisation vise à promouvoir la bonne gouvernance, l'éthique et les bonnes pratiques et surtout lutter activement contre le fléau de la corruption qui gangrène l'administration et dont les conséquences n'épargnent personne.

« La situation est telle qu'on a l'impression qu'aucune mesure n'est prise, aucun acteur ne travaille et que tout le monde ne veut rien faire : celui qui doit parler ne parle pas celui qui doit voir ne voit pas et celui qui doit agir n'agit pas en laissant la corruption faire son chemin. Cela nous interpelle sinon il y aura aucune bonne gouvernance et aucun développement » souligne sans ambages le président exécutif de l'organisation, Prosper Djimbi Makosso.

Par sa mission de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, cette association apolitique à but non lucratif est chargée entre autre de faire la prévention de la corruption au moyen de la sensibilisation, la conscientisation et le partage des bonnes pratiques. Aussi, ambitionne-t-elle de faire la promotion de la bonne gouvernance et de l'éthique dans la gestion des affaires publiques. Avec sa compétence nationale en matière de lutte contre la corruption et des infractions assimilées, elle joue le rôle d'intermédiaire entre l'administration publique, privée et les populations.

« C'est pourquoi l'ONPIM ambitionne d'améliorer l'image de notre administration, en sa qualité de partenaire de l'Etat, en demandant aux techniciens et décideurs de mettre les textes devant et l'homme derrière pour traduire dans les faits les engagements internationaux, notamment les objectifs de développement durables (ODD). Il s'agit d'une lutte contre les pratiques que nous avons érigé en normes pour servir les intérêts particuliers au lieu de l'intérêt général » précise Prosper Djimbi Makosso.

Il faut préciser à des fins utiles que l'ONPIM est une association apolitique et à but non lucratif. Elle œuvre pour lutter contre la corruption. Elle est située au quartier Lalala dans le 5è arrondissement de la commune de Libreville.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.