Cameroun: Facturation de l'électricité - Les raisons de la polémique

Surfacturation, non-distribution des facteurs à temps, non concordance des prix, refus d'enregistrement de requêtes sont entre autres difficultés que dénoncent les consommateurs.

Les abonnés d'Enéo font face à de nombreuses difficultés concernant les factures que l'opérateur leur sert. La plupart disent ne pas se reconnaître, dans ces consommations. Selon certains clients, il y a parfois une estimation en double ou triple des consommations habituelles.

Parmi les autres problèmes récurrents que rencontrent les usagers, l'on compte la non-relève des index par les agents Eneo. « A un moment, ils ont pris comme prétexte, la situation sanitaire actuelle de la pandémie du Covid 19, alors qu'ils ne le faisaient pratiquement plus depuis longtemps », explique Jean Calvin Atangana, abonné. Selon lui, dans ce cas précis, le client se retrouve en train de régler une facture qui ne correspond pas souvent à ce qu'il consomme. Et en cas de non-paiement, c'est la coupure qui intervient sans état d'âme. Beaucoup d'usagers se plaignent aussi de la non-distribution des factures en temps réel. C'est le cas de Jeannine M. qui dit n'avoir pas reçu de facture pendant des mois et est tout le temps obligée de se présenter dans une agence avec d'anciennes factures. Elle est persuadée de payer des montants ne correspondant pas à sa consommation réelle. « Autre souci, le mois dernier, on est venu me couper le courant électrique alors que j'avais réglé ma facture comme d'habitude. Ils se sont ensuite rendu compte que la caissière n'avait pas enregistré mon règlement en machine », se souvient-elle.

Autre cas de figure, c'est cette abonnée qui, munie de sa facture, a découvert au moment de payer que le montant sur le papier était différent de celui inscrit en machine. « Il y avait un gap d'environ 3000 F que j'ai payé », souligne-t-elle. Pour Georges Ngono Edzoa, coordonnateur général de la plateforme pôle des associations pour la défense de l'intérêt économique et social du Cameroun (Plateforme associations consommateurs Paies), il existe d'autres soucis. La plupart du temps, les agents Eneo refusent d'enregistrer les requêtes pour surfacturation. Il y a aussi le retard de remboursement des avoirs sur le trop perçu des clients. « A cela viennent s'ajouter les contrôles illégaux en l'absence d'une autorité judiciaire tel que l'exige la loi et l'attribution des factures fraudes sans avoir fait un constat réglementaire », liste notre interlocuteur. Sans oublier la suspension de l'énergie au mépris des sentences de l'Agence de Régulation du secteur de l'électricité. Pire encore le fait que certains agents dépiècent le compteur en l'absence du propriétaire des lieux. Autre fait récurent, le contrôle fraude effectué par des agents temporaires ou des partenaires au mépris du règlement de service qui ne leur... confère pas cette responsabilité.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.