Maroc: Mohamed Benabdelkader - L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique du Royaume

L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique et moderniste du Maroc, particulièrement dans le domaine de la promotion des droits de la femme à travers la lutte contre toutes les formes de discrimination à son égard, a affirmé, lundi à Fès , le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader.

La femme marocaine occupe actuellement de hauts postes de responsabilité dans tous les domaines, dont la sûreté nationale, l'enseignement, la médecine, l'ingénierie, la justice et le notariat, a souligné Mohamed Benabdelkader qui s'exprimait lors d'une rencontre avec les adouls de la section de la Justice de la famille du tribunal de première instance de Fès, tenue à l'issue de la cérémonie de prestation de serment des nouveaux adouls de la promotion 2018, affectés à Fès, Taounate et Sefrou.

Le ministre a saisi, cette occasion, pour appeler les nouveaux adouls, femmes et hommes, à faire preuve d'esprit de citoyenneté, de sérieux et de probité lors de l'exercice de leurs fonctions, à interagir avec les requêtes des citoyens, à être à leur écoute et à préserver leurs droits.

La promotion 2018 des adouls comprend 852 personnes, dont 538 hommes et 314 femmes, réparties sur les différentes circonscriptions des Cours d'appel du Royaume, dont celle de Fès où 62 nouveaux adouls, dont une vingtaine de femmes, ont été affectés.

Treize femmes adouls ont été désignées au tribunal de première instance de Fès, trois à celui de Taounate et 4 autres au tribunal de première instance de Sefrou, selon des données rendues publiques à cette occasion.

Le ministre a, par la même occasion, procédé à la remise de Wissams Royaux à une dizaine de fonctionnaires des circonscriptions des Cours d'appel de Oujda, Fès et Meknès en reconnaissance de leurs louables actions au service de la justice et de la patrie.

Mohamed Benabdelkader, qui était accompagné du wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Saïd Zniber, ainsi que d'autres personnalités, s'est enquis, par ailleurs, du déroulement de l'opération du dépistage des fonctionnaires du ministère au nouveau coronavirus (Covid-19) et de l'état d'avancement du projet de construction du palais de justice de Fès.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.