Madagascar: Îles éparses - L'ambassadeur de France à Madagascar prône le dialogue

L'ambassadeur de France à Madagascar, tenant un discours lors de leur fête nationale.

Elles constituent une pomme de discorde entre la France et Madagascar entraînant un bras de fer diplomatique entre les deux pays.

Vu la situation actuelle avec notamment le Covid-19, la célébration de la fête nationale française s'est faite en visioconférence, hier. Lors de son allocution, l'ambassadeur de France à Madagascar, Christophe Bouchard, a fait savoir que c'est sa première fête nationale depuis son arrivée dans la Grande île. Ce diplomate a rendu hommage à toutes les victimes de la pandémie en France, à Madagascar et dans le monde entier. Il a également souhaité un prompt rétablissement aux malades du Covid-19. Tout en soulignant au passage que « la France est plus que jamais déterminée à renforcer ses liens avec Madagascar ». Et d'enchaîner que cette relation forte se maintiendra « à trouver des solutions par le dialogue, à dépasser nos différends dans le canal de Mozambique ». Même s'il ne l'a pas dit ouvertement, il fait allusion aux îles éparses.

Position de Madagascar. La gestion de ces îles divise notamment les deux pays. Faut-il rappeler que le Gouvernement malagasy a réagi suite à l'initiative des autorités françaises, d'installer une « Réserve naturelle nationale » dans l'archipel des Glorieuses. A cet effet, le ministre des Affaires Étrangères, Dr Liva Tehindrazanarivelo Djacoba, a convoqué le 18 mai dernier dans son bureau à Anosy, l'Ambassadeur de France, Christophe Bouchard. Une occasion d'exprimer la position de Madagascar par rapport à cette initiative. Force est cependant de constater que le Gouvernement malagasy s'oppose fermement à ce projet et affirme que cette décision est « de nature arbitraire et non respectueuse du processus de négociation en cours entre les deux pays ». C'est également une violation manifeste des résolutions 34/91 et 35/123 de l'Assemblée générale des Nations-Unies, en date du 12 décembre 1979.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.