Afrique: Soutien aux populations marginalisées africaines - Baaba Maal, nouveau porte-voix

Le lead vocal du Daande Lenol, Baaba Maal
14 Juillet 2020

L'artiste sénégalais Baaba Maal vient d'être nommé par trois organisations panafricaines aux fonctions de porte-voix des populations marginalisées d'Afrique. Il s'agit pour le leader du Dande Leñol, à travers cette nouvelle mission, de joindre sa voix pour sensibiliser et aider à mobiliser des ressources au profit des communautés africaines face à la pandémie de la Covid-19.

L'impact de la Covid-19 sur les populations marginalisées du continent préoccupe trois organisations panafricaines, Southern african trust, African philanthropy network et TrustAfrica. Celles-ci viennent de nommer l'artiste sénégalais Baaba Maal comme nouveau porte-voix des populations marginalisées d'Afrique.

Cette nomination s'inscrit dans le cadre de l'initiative « immunité communautaire » visant à apporter « un soutien rapide capable de soulager en toute urgence les communautés marginalisées et les personnes vivant en marge de la société ».

C'est également une manière d'apporter un large soutien aux initiatives politiques visant à proposer des solutions à long terme qui améliorent les conditions des groupes pauvres et marginalisés du continent.

Pour Ebrima Sall, directeur exécutif de TrustAfrica, ce programme consistera à lever des ressources pour venir en aide aux communautés. Cette campagne globale, explique-t-il, démarrera en Afrique.

L'élan de solidarité mondiale porté par ces trois organisations « s'appuiera, entre autres aspects, sur l'intérêt public que suscitent les grandes célébrités (athlètes, artistes et acteurs de la société civile) comme plateforme pour faire porter le message là où il n'a pas été entendu ».

L'initiative, souligne-t-il, part du constat selon lequel il y a des communautés qui sont plus exposées que d'autres, car les conditions de vie sont différentes. Dans certaines parties du continent, le confinement est un luxe. Ce faisant, il y est pratiquement impossible pour des raisons économiques et sociales.

Dans ce cas de figure, avance M. Sall, les mesures barrières édictées sont difficiles à faire appliquer pour la bonne et simple raison que les réponses conventionnelles ne sont pas faites pour ce type de société.

Avec ce programme, Southern african Trust, African philanthropy network et TrustAfrica comptent, avec l'appui de Baaba Maal, mobiliser des ressources pour augmenter la capacité des populations vulnérables à freiner et à résister à la maladie et à mieux se préparer à l'après-Covid-19. Baaba Maal a été choisi en reconnaissance « de son vécu et engagement constant à utiliser son art pour donner la parole aux sans-voix ».

D'après ces organisations, « il est une star de la musique ayant une très grande réputation en Afrique et à travers le monde, connue pour son engagement auprès des communautés marginalisées en Afrique et ailleurs ». « Il a passé la plupart de son temps à mobiliser du soutien et des ressources pour les communautés et les personnes susvisées. »

Pour le leader du Dande Leñol, c'est un engagement qui se poursuit parce qu'il a été entamé avant le début de la pandémie.

Avec cette énième consécration, il compte prêter sa voix, sa musique et son aura pour plaider en faveur de la bonne cause. Celle de faire en sorte que chacun, quelle que soit sa situation économique ou géographique, puisse accéder au même traitement que tout le monde.

Baaba Maal a informé qu'il invitera les bonnes volontés à soutenir les populations vulnérables. En plus des concerts virtuels qu'il prévoit d'organiser, il compte également nouer des partenariats intelligents avec des musiciens, des écrivains, des artistes... afin de voir ce qu'il y a lieu de faire ensemble. « Ce ne sera pas seulement Baaba Maal. J'en serai juste la locomotive.

Il faut élever la voix afin que les décideurs soutiennent les populations », déclare-t-il. La collaboration entre Baaba Maal et ces trois organisations panafricaines est étalée sur une période initiale de six mois.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.