Tunisie: Basket | Super play-off (demi-finale aller) - L'importance du premier match

15 Juillet 2020

Une formule réduite pour 4 clubs qui n'ont pas les mêmes moyens ni les mêmes chances.

La compétition de basket reprend ses droits après une longue et pénible trêve. Les clubs ont dû patienter et reprendre doucement selon les restrictions sanitaires dictées par la Ftbb (en réalité il n'y a pas eu un respect total de ces restrictions). Quatre mois après les derniers matches joués, l'on se demande avec quels moyens et avec quel esprit l'ESR, la DSG, l'USM et la JSK vont aborder ces demi-finales du super play-off. Nous nous trouvons au moment clé de la saison, celui qui mène tout droit vers le titre de champion 2020. Tout ce qui a été joué avant ne vaut pratiquement rien. La trêve due au coronavirus a même changé la donne : les joueurs ont perdu beaucoup de temps et de forme, les clubs aussi ont été secoués financièrement, alors que les entraîneurs ont dû tout reprendre pour retrouver la forme. Les deux prochains finalistes doivent l'emporter deux fois pour arriver aux finales. Formule réduite car on allait opter pour celui qui gagne trois matches. Cela veut dire que le premier match compte beaucoup dans la balance.

L'USM et l'ESR : l'avantage du terrain

Grâce au classement du play-off, l'USM et l'ESR disposent de l'avantage du terrain. L'USM, premier favori à sa succession, reçoit la JSK dans un classique spécial entre deux clubs voisins. Les Monastiriens ont beaucoup investi dans leur équipe avec des renforts de taille qui doivent servir à partir du match d'aujourd'hui. Les Abada, H'didane, Ghayeza forment avec Selimène, Mouhli et Lahiani, entre autres, un groupe de métier et qui peut user n'importe quel adversaire grâce à un banc très riche. Pour la JSK, elle se présente avec une équipe ambitieuse, accrocheuse qui a souvent gêné l'USM. Les moyens des équipiers de Laghnej sont inférieurs, bien que la pression et l'obligation du résultat soient davantage dans le camp monastirien.

Dans le second match, l'équilibre est plus évident. ESR-DSG est un duel entre deux équipes qui sont proches techniquement. Les Radésiens, malgré le départ de plusieurs «tauliers», ont réussi à garder la rage de gagner et à accrocher leurs adversaires. Rezig a réussi à monter une équipe solide qui veut jouer pour le titre et qui a fait un bon parcours. De même pour la DSG où Ryadh Ben Abdallah a gardé la qualité et le niveau relevé de son équipe. Ce match d'aujourd'hui aura beaucoup de conséquences sur le second.

A noter que la Ftbb a autorisé les clubs à augmenter leur quota du public. L'ESR et l'USM peuvent vendre 120 tickets, contre 20 pour la DSG et la JSK.

Le programme

Radès

17h45 : ESR-DSG

Monastir

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.