Burkina Faso: CEP session 2020 dans les Hauts-Bassins - 53 441 candidats aux portes du post-primaire

14 Juillet 2020

Les candidats de l'école Sarfalao "A", en cache nez, visiblement concentrés attendent la première feuille de composition.

Le Haut-commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama, représentant le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, a donné le top de départ des épreuves du Certificat d'études primaires (CEP), le mardi 14 juillet 2020 à Bobo-Dioulasso. C'était à l'école Sarfalao « A », située dans l'arrondissement 5 de la ville. Dans les Hauts-Bassins, 53 441 candidats prennent part aux épreuves du CEP cette année.

Après une visite dans des salles de composition de l'école Sarfalao « A », située dans l'arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso, le Haut-commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama, représentant le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, a procédé à l'ouverture de la première enveloppe contenant l'épreuve de rédaction du Certificat d'études primaires (CEP). « Quel métier aimerais-tu exercer quand tu seras grand? Donne les raisons de ton choix », tel est le sujet proposé aux 53 441 candidats des Hauts-Bassins dans la matinée du mardi 14 juillet 2020.

En effet, le nombre de candidats au CEP session 2020 dans la région des Hauts-Bassins est en hausse (8,81%) par rapport à l'année dernière (48 731 candidats en 2019). Sur les 53 441 candidats dans les Hauts-Bassins, 28 412 sont des filles et 25 029 des garçons à la recherche du sésame qui les ouvrira les portes du post-primaire. Pour Lamine Soulama, la tenue de l'examen du CEP est un « ouf » de soulagement et une satisfaction des autorités. Car, a-t-il soutenu, l'année scolaire a été difficile compte tenu de la situation de la Covid-19. « Aujourd'hui, nous sommes contents de voir nos enfants composés », s'est réjoui le représentant du gouverneur.

C'est pourquoi, M. Soulama a encouragé les candidats à plus d'ardeur dans le travail pour que, la région enregistre plus d'admis. « N'ayez pas peur. Concentrez-vous. Lisez attentivement les sujets afin de bien répondre aux questions. Ce que vous allez faire, c'est ce que vous avez l'habitude de faire », a-t-il conseillé aux candidats de l'école Sarfalao « A ». Le directeur régional de l'éducation préscolaire, primaire et non formelle, Yacouba Sanogo, pour sa part, a indiqué que toutes les dispositions sont prises pour un bon déroulement de la présente session y compris les mesures barrières, notamment le port de cache nez. Dans l'ensemble, tout se passe bien, a-t-il poursuivi. Avant de faire savoir que « si tout se passe bien, les premiers résultats seront connu entre le 25 et 26 juillet prochain».

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.