Burkina Faso: Certificat de qualification professionnelle 2020 - 5 471 candidats en quête du diplôme

14 Juillet 2020

Les candidats ont suivi avec intérêt les conseils tout en promettant de donner le meilleur d'eux pour réussir.

Pour cette session de 2020, ce sont plus de 5 471 apprenants répartis dans 118 jurys qui partent à l'assaut du Certificat de qualification professionnelle (CQP) sur l'ensemble du territoire national. Le lancement officiel de la phase écrite de cette session a été effectué par le ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l'entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré. C'était le mardi 14 juillet 2020, au Centre régional de formation professionnelle, à Ouagadougou. Dans ce centre, plus de 356 candidats prendront part aux compositions et sont répartis dans 5 jurys.

Il s'agit des jurys de la coupe-couture, de la mécanique-auto, de la mécanique à deux roues, de la plomberie sanitaire et de la maçonnerie. Le ministre Salifo Tiemtoré a dit être venu souhaiter une bonne chance aux candidats et leur apporter ses encouragements. Il a aussi invité les candidats à travailler dans la sérénité, avoir confiance en eux-mêmes et d'être relaxes dans la composition des épreuves. « Nous sommes venus souhaiter bonne chance à tous les candidats et un plein succès à eux », a-t-il déclaré.

Il les a aussi rassurés de l'accompagnement du gouvernement à l'issue de leur sortie de la formation. Car, pour lui, c'est de cette façon qu'il pourra renforcer l'employabilité des jeunes et les amener dans le processus du développement et de l'économie en général.

Par ailleurs, le ministre a invité tous les acteurs à respecter scrupuleusement les mesures-barrières afin d'éviter qu'il n'y ait un rebondissement de la pandémie à coronavirus au Burkina Faso. C'est dans le jury de la coupe-couture, que le ministre a procédé au lancement de l'examen avec l'épreuve de l'organisation du travail.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.