Sénégal: Ouverture des frontières aériennes - Dakar à l'écoute de Bruxelles

15 Juillet 2020

Après près de quatre mois d'une fermeture totale de son espace aérien en raison la pandémie de Covid-19, le Sénégal a décidé de reprendre aujourd'hui les vols internationaux. L'Union Européenne avait publié une liste de 15 pays dont les citoyens peuvent se rendre dans son espace.

Le Sénégal qui ne faisait pas partie de ces pays a exigé à son tour la réciprocité. Malgré les concertations qui ont été initiées par les deux parties, Dakar campe toujours sur sa position.

Concernant la réciprocité de l'ouverture des frontières aériennes, Dakar campe sur sa position. Ce, nonobstant l'inquiétude clairement affichée par les acteurs du secteur touristique qui estiment que la réciprocité brandie par les autorités à l'encontre de l'Union européenne risque d'impacter davantage un secteur mis à rude épreuve déjà par la pandémie du Coronavirus, les autorités sénégalaises n'attendent pas céder d'un seul iota sur la décision de l'UE.

La réunion de mercredi dernier et la séance de travail tenue hier, mardi 14 juillet, entre le secrétaire général du ministère du Tourisme et des transports aériens n'ont rien donné.

AMADOU BA : «JE SUIS CHOQUE»

Au-delà de la vérité officielle contenue dans un communiqué publié et transmis aux médias, des sources dignes de foi ont confié à Sud Quotidien que la rencontre de mercredi dernier n'a pas été du tout tendre.

Le Sénégal a tenu à manifester son courroux. D'abord, c'est le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Amadou Ba, qui a été le premier à monter au créneau pour fustiger l'attitude de l'UE.

«J'ai été choqué quand j'ai lu la circulaire de l'Union européenne. Parce que j'ai du mal à comprendre sur quelle base, vous avez établi vos critères pour décider qu'en Afrique, seuls les Marocains, les Tunisiens, les Algériens et les Rwandais sont autorisés à rentrer dans l'espace européen », s'était-il indigné.

Les mêmes sources ajoutent que les agents du département du tourisme et des transports aériens ont embouché la même trompé en l'absence du ministre du Tourisme et des transports aériennes alors en quatorzaine.

«Nous sommes tout simplement surpris et étonnés », auraient aussi indiqué à l'endroit de la délégation de l'UE les agents de ce département.

REPRISE DES VOLS AUJOURD'HUI

Selon un communiqué parvenu à notre Rédaction, quelques compagnies vont desservir le Sénégal parmi lesquelles Air France, Iberia, Air Algérie..

Toutefois, le département du tourisme et des transports aériens a tenu à préciser «que Air Sénégal ne va transporter vers l'Europe aucun ressortissant de l'UE », les autres compagnies européennes qui vont quitter les capitales européennes pour Dakar n'auront à leur bord « aucun ressortissant de l'Union européenne ».

«Le Sénégal applique la réciprocité. Mais elle ne concerne que les ressortissants pas les compagnies. Air Sénégal ira en Europe, les compagnies européennes viendront à Dakar, mais nous ne transporterons aucun Sénégalais et aucun ressortissant de l'UE ne sera autorisé à descendre chez nous », confie une source du département de Alioune Sarr, précisant qu'une nouvelle décision de l'UE est attendue ce mercredi 15 juillet (aujourd'hui).

Peut-être qu'elle rendra le ciel beaucoup plus clément au grand bonheur des compagnies mais aussi et surtout du secteur touristique qui agonise depuis quelques mois.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.