Centrafrique: Un casque bleu tué lors d'une embuscade

Des miliciens ont tué ce lundi un casque bleu d'origine rwandaise et blessé deux autres personnes lors de l'embuscade d'un convoi dans le nord-ouest de la République centrafricaine, ont déclaré les Nations unies dans un communiqué.

Après la mort d'un casque bleu rwandais ce lundi au cours d'une embuscade tendue par le groupe armé des 3R,

« Retour, Réclamation et Réhabilitation » dans le nord-ouest du pays, la Minusca a assuré ce mardi qu'elle poursuivait son offensive lancé contre le groupe de Sidiki Abbas, auteur d'exactions contre les civils, d'attaques contre les FACA et les troupes de la Minusca, selon celle-ci.

Charles Bambara, le responsable communication de la Mission de paix des Nations unies en Centrafrique, qui accuse les 3R d'utiliser pour la première fois dans ce conflit des mines anti-personnels et anti-chars, revient sur les objectifs de cette offensive qui dure depuis plus d'une semaine.

« L'objectif de cette opération, appelée A la Londo, est pour la Minusca de forcer ce groupe armé 3R à déposer les armes et à rejoindre le processus de paix, explique-t-il au micro d'Esdras Ndikumana.

Il faut dire que depuis quelques semaines, ce groupe armé non seulement harasse les population locales, les combat et met l'assistance humanitaire en danger dans la zone du Nord Ouest.

Donc ou les armes sont déposées et on revient à de meilleures intentions, ou nous allons jusqu'au bout. Nous allons tout faire, et le commandant de la force de la Minusca a dit clairement que cette opération se poursuivra et ira jusqu'à terme. »

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.