Sénégal: Saint-Louis/Recrudescence des noyades - 06 cas enregistrés en l'espace seulement d'un mois

15 Juillet 2020

La ville de Saint-Louis a toujours été le théâtre de nombreux cas de noyades. Ces derniers surviennent le plus souvent au niveau des plages ou sur le bras du fleuve, lors des baignades. Au total, 09 cas de noyades ont été enregistrés entre le mois de juin et celui de juillet dont 06 au niveau des plages et 03 à l'embouchure du fleuve Sénégal concernant des pêcheurs.

En cette période de forte canicule, c'est la ruée vers les plages qui sont souvent bondées de monde et ce, malgré les restrictions de l'état d'urgence interdisant les rassemblements dans les lieux de baignade.

Les cas de noyades sont devenus, depuis belle lurette, monnaie courante dans la région de Saint-Louis où les plages refusent quotidiennement du monde en période de chaleur.

Cette année, rien qu'en l'espace d'un mois, la cité de Mame Coumba Bang a enregistré 06 cas de noyades survenus au niveau des plages lors des baignades, entre le mois de juin et juillet 2020.

Il s'y ajoute aussi les trois autres cas de noyades enregistrés au niveau de l'embouchure du fleuve Sénégal mais cette fois ci, des pêcheurs. S'agissant des cas de noyades enregistrés au niveau des plages, le premier est celui survenu le 06 juin dernier dans le village de Mbenguéne Boye (Commune de Gandon).

Le 11 juin dernier, deux pêcheurs meurent par noyade au niveau de l'embouchure du fleuve Sénégal. S'en est suivi aussi le drame survenu le 14 juin dernier dans la localité de Niéling (Commune de Ndiébène Gandiole) avec la mort par noyade de deux frères d'une même famille, originaires de la région de Louga, qui tentaient de sauver le mari de leur grande sœur, également sur le point de se noyer.

Le 23 juin dernier, un enfant âgé de 07 ans meurt par noyade dans la localité de Ndélé. Le 29 juin dernier, un autre pêcheur perd la vie par noyade au niveau toujours de l'embouchure du fleuve Sénégal.

Et les deux derniers cas de noyades ont été enregistrés le 03 juillet au niveau de la Langue de Barbarie plus précisément au quartier de Goxu Mbacc.

Au total, ce sont 09 cas de noyades qui sont enregistrés dans la capitale du Nord entre le mois de juin et le mois de juillet. Des cas de noyades qui risquent malheureusement de se répéter à cause de l'absence présentement des surveillants (maîtres-nageurs) au niveau des plages.

Ceci du fait de la non-levée des restrictions des mesures d'état d'urgence par rapport à l'interdiction de rassemblement au niveau des lieux de baignade.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.