Sénégal: Rappel à Dieu d'Ousmane Tanor Dieng - Un an déjà !

15 Juillet 2020

Cela fait un an, ce 15 juillet, qu'Ousmane Tanor Dieng est décédé. Le secrétaire général historique du Parti socialiste (PS), figure incontestable, aura été à la tête du plus vieux parti du Sénégal, plus de vingt ans durant.

C'est en 1976 qu'Ousmane Tanor Dieng commence son service au sein de l'administration sénégalaise où il occupe successivement les fonctions de conseiller chargé des affaires internationales au ministère des Affaires étrangères (1976-78), conseiller diplomatique auprès du président Léopold Sédar Senghor (1978-81), puis auprès du président Abdou Diouf (1981-88). En 1988, il est nommé directeur de cabinet, puis ministre-directeur de cabinet auprès du président Diouf, poste qu'il occupera jusqu'en 1993, année où il est nommé ministre d'État, ministre des services et des affaires présidentiels. Il a, en dernier lieu, occupé le poste de Président du Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT).

Au sein du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng est membre du bureau politique dès 1988. Il est élevé au rang de Secrétaire général du PS en 1996. Un choix qui provoquera les dissidences et marque une première rupture au sein du parti. En vingt-trois ans, à la tête du PS, Ousmane Tanor Dieng aura goûté à la domination de son parti, sur la scène politique sénégalaise, à l'apprentissage de la défaite électorale, à la pratique de l'opposition. Décrit comme un politique patient, méticuleux, stratège, discret doublé d'un technocrate, au sens élevé de la culture d'Etat, Ousmane Tanor Dieng se révèle également en animal politique. Entouré d'un groupe de fidèles, il devient le pilier de la résistance socialiste au sein de l'opposition de 2000 à 2012. Dés l'annonce de son rappel à Dieu, c'est toute la classe politique sénégalaise (alliés, anciens compagnons de lutte, partisans et adversaires), qui lui a rendu un hommage appuyé.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.