Angola: Une panne sur le barrage de Matala impose des restrictions à Huíla

Lubango (Angola) — Un dysfonctionnement enregistré dans la turbine nº 1 du barrage hydroélectrique de Matala, le week-end dernier, a réduit la puissance de production de 68 à 48,6 mégawatts, entraînant des restrictions dans l'approvisionnement en énergie dans la province de Huíla.

Plus de 20 quartiers sont touchés par les restrictions faites entre 07h30 minutes et 23 heures, de manière alternative, affectant le siège de la commune d'Arimba et les quartiers Nambambe, Lucrécia, Mitcha, Laje, Santo António, Ferrovia, Calumbiro, Comercial, Tchavola, Mapunda, Tchioco, siège de Humpata et commune de Tchivinguiro.

Actuellement, les municipalités de Matala, Lubango, Chibia, Quipungo et Humpata reçoivent de l'énergie du barrage de Matala, une production renforcée par deux centrales thermiques, celles de Lubango et de Namibe.

Le directeur régional du Réseau national de transport d'électricité (RNT), Júlio Job, a souligné qu'il s'agissait d'un problème enregistré depuis trois semaines, mais qui s'est reproduit.

Il a dit qu'à l'heure actuelle, pour la ville de Lubango, 48,6 mégawatts sont mis à disposition, alors que la quantité normale serait 68.

Le responsable a informé qu'en ce moment, les techniciens travaillent pour améliorer la machine endommagée et réviser les deux autres en fonctionnement. Il est prévu le rétablissement de la production et de l'approvisionnement normaux dans les quatre jours.

Le problème de la production d'énergie à Huíla est chronique. Il remonte à plus de 20 ans, et la principale source est le barrage de Matala, d'une capacité de 39 mégawatts, mais il a produit en dessous de cela, en raison des dommages et de l'envasement du réservoir.

Le barrage de Matala, situé dans la municipalité du même nom, à 180 kilomètres à l'est de Lubango, existe depuis le 21 octobre 1959.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.