Gabon: "Les leaders religieux semblent convaincus que leur autorité dépend de la force des relations qu'ils ont avec les gouvernants" dixit Geoffroy Foumboula Libeka

15 Juillet 2020
opinion

Dans un Libre propos, Geoffroy Foumboula Libeka, cet Ambassadeur Leadership et Engagement Jeunesse du Gabon, s'adresse aux leaders ecclésiastiques et affirme que : "l'église ne gagnera jamais en respect en zone francophone tant que ses leaders refuseront de se faire respecter par l'Etat. L'église est partenaire et non administration de l'Etat.

L'Eglise est un partenaire de l'Etat et non un démembrement de ce dernier. Elle se veut être le premier conseiller de la cité par principe, car garant des valeurs éthiques, morales et spirituelles qui fondent notre société. Mais quand cette Eglise devient celle qui est conseillée par l'Etat et se positionne comme un démembrement de ce dernier, cette Eglise sous ce format ne pourra jamais jouer le rôle de partenaire de l'Etat.

Comme je le disais autrefois, francophonie chrétienté Afrique centrale=absence de leadership à ce qui semble.

Les leaders religieux semblent convaincus que leur autorité dépend de la force des relations qu'ils ont avec les gouvernants. Des leaders présents à 100% des invitations des gouvernants, mais sourds aux appels du peuple opprimé. J'ai lu la communication des leaders religieux suite à leurs échanges avec le Premier Ministre, j'ai été fortement attristé.

Les leaders conduit je présume par le Saint-Esprit car ils ne pourraient agir sous l'effet de la chaire, se sont réunis devant les médias en journée et retransmis en direct sur les réseaux sociaux, pour annoncer la reprise des cultes pour le 12 juillet 2020.Une fois reçus par le Ministre de l'Intérieur et le Premier Ministre, les leaders n'ont plus employés la même démarche médiatique initiale communiquer avec le peuple, bref...

Ce qui me choque le plus, c'est de voir « les leaders religieux accepter de faire d'une question de santé, une question politique » en acceptant de conditionner la réouverture des Eglises par la validation par le Chef de l'Etat des conclusions issues des commissions qu'ils mettront en place.

« Je veux comprendre : est-ce l'église du Gabon et le gouvernement qui vont redéfinir les standards de gestion des rencontres de masses ». Y'a- t-il eu la mise en place d'une commission entre les Responsables des Hôtels, Transports, Restaurants ou Commerçant pour la réouverture de ces lieux de masse ? Y' a t-il eu la validation d'un rapport par le Chef de l'Etat pour acter la réouverture de ces lieux ?

Ou bien la mise en place de ces commissions et la validation d'un rapport par le Chef de l'ETAT, est-ce juste pour dire : « grâce au chef de l'Etat et au gouvernement, les cultes ont repris » ? Eglise et chers leaders, là vous êtes entrain de faire de la politique sur une question qui est scientifiques et dont les normes sont connues.

Mieux, contrairement à tous les autres secteurs et entités, vous êtes aujourd'hui les seuls à conditionner la réouverture de votre secteur d'activité par la mise en place d'une Commission et la validation d'un rapport par le Chef de l'Etat ? Les 3 jours de jeûne et de prière consistaient-ils à placer les clés de l'Eglise sous l'approbation du Chef de l'Etat ? Où est le principe de séparation de l'Eglise et de l'Etat ?

Je le réitère, l'Eglise n'est pas un démembrement de l'Etat, mais un partenaire. Chers Leaders, agissez comme des partenaires et non des administrés, car en continuant dans cette posture, vous ne gagnerez jamais le respect de l'Etat qui est contraint de vous traiter comme des administrés et non des partenaires.

Si vous voulez être des véritables partenaires afin que votre voix compte au point de faire bouger les lignes, il y a un prix à payer. Le prix ne se paye pas juste quand il faut bâtir des temps, équiper nos Eglises, soigner les malades, chasser les démons, etc.... il faut aussi payer le prix pour rechercher la justice selon qu'il est écris en Matthieu 6:33 "Recherchez premièrement le Royaume et la Justice de Dieu, et le reste vous sera accordé par-dessus tout", Dieu n'a jamais demandé de commencé par rechercher le reste, mais son Royaume, ensuite sa justice. La Justice de Dieu, c'est que d'autres Hommes de Dieu on recherchés pour aider l'humanité, inspirez-vous de :

Martin LUTHER, le Fondateur du courant Protestant, qui n'a pas hésité à se faire excommunié en 1521 par le Pape Léon X, menacé de mort, recueillit en Allemagne où est né le courant évangélique qui a donné naissance à toutes les obédiences chrétiennes autre que les catholiques. « Sans le combat de martin Luther », chers Leaders vous ne seriez pas ce que vous êtes aujourd'hui, quelqu'un s'est mis à dos tout un Royaume et l'autorité religieuse la plus puissante du monde pour que vous soyez appelé Pasteur, il a payé le prix pour vous, ne l'oubliez jamais ;

Pasteur Martin Luther KING, qui a payé de sa vie pour faire taire la ségrégation et redonner aux noirs leurs dignités, c'était un Pasteur comme vous, mais du côté de la justice ;

Mgrs MUSENGO en RDC, qui était dans la rue aux cotés des congolais pour finalement obtenir l'alternance en RDC ;

Mgrs Desmun TUTU, qui a été de toutes les luttes pour faire taire l'Apartheid en Afrique ;

David OYEDEPO, qui n'a jamais mis pied au palais présidentiel d'Abuja au Nigéria mais est considéré et respecté par tous les Présidents qui se succèdent au Nigéria, etc...

Si vous êtes véritablement des lampes, pourquoi acceptez-vous de vous mettre sous la table au lieu d'être sur la table ? Soyez en hauteur pour éclairer le peuple. La véritable lumière ne se trouve pas forcement dans les salons feutrés de la Primature ou de la Présidence. Vous êtes des Hommes de Dieu, agissez comme tel, ne faites pas de Dieu un menteur, il a tellement investi sur vous pour que vous agissez aujourd'hui comme tel, n'oubliez pas d'où le Seigneur vous a pris, ces temps où vous ne le consultez et ne faisiez confiance qu'à lui quoi qu'aujourd'hui vous ayez décidé de plus faire confiance aux autorités qu'au Dieu qui fonde votre foi.

Les chrétiens représentent plus de 75% de la population gabonaise, avez-vous un jour été consulté sur une question fondamentale engageant le pays ? Vous êtes toujours appelé par les gouvernants justes pour venir constater et acter.

Avez-vous été consulté sur une question aussi profonde que cette dépénalisation ? Simplement parce que vous vous présentez pour moins chère aux yeux des gouvernants, votre parole ne compte pas à leurs yeux quoi que vous représentez plus de 75% de la population gabonaise. « Faites le choix entre la foi en christ et la foi aux politiciens ». Que le Seigneur aide l'Eglise du Gabon, qu'il aide ses leaders.

Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA

Un chrétien avec beaucoup de limite qui estime que les Leaders doivent imposer le respect.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.