Cameroun: Livre - L'Abc de l'économie camerounaise

C'est le fruit de la dernière production de l'inspecteur principal du trésor, Léopold Dine Ele Aitkins aux éditions Connaissances et Savoirs.

Chaque profession obéit à un langage, une terminologie qui lui est propre. D'où la nécessité pour ses acteurs d'en maîtriser les termes et concepts directeurs. Une logique à laquelle n'échappe pas des domaines tels que l'économie, les finances publiques, la bourse, la monnaie, la comptabilité ou encore la trésorerie. Une préoccupation constante dans les productions de Léopold Dine Ele Aitkins. Le fondé de pouvoir à la Trésorerie générale de Bertoua vient d'enrichir la littérature économique et financière d'un quatrième ouvrage intitulé « Lexique Français-Anglais d'économie et de finance appliqué à la dynamique camerounaise ».

Comme l'indique le libellé de l'ouvrage de 418 pages, il s'agit d'un classement par ordre alphabétique, dans nos deux langues officielles, des principes classiques, concepts « déroutants » et innovations de l'économie appliqués dans l'écosystème financier camerounais. Un recensement lexical qui fait également un clin d'œil à des particularismes typiquement camerounais à l'instar de l'acronyme « Noso » ou encore le « njangi » qui y sont définis. Des éléments de jargon et outils linguistiques, pas que. On y trouve également des maîtres de pensée de courants doctrinaux, des systèmes et progiciels de gestion, des accords internationaux ainsi que des institutions intervenant en matière de coopération économique. A cet égard, ce nouvel opus de l'auteur a été préfacé par Louis Paul Motaze, le ministre des Finances.

Le Minfi qui y voit un ouvrage pratique rédigé avec soin qui illustre la politique nationale de bilinguisme si chère aux pouvoirs publics. Reflet de la riche culture de carrière de l'inspecteur principal du trésor, Léopold Dine Ele Aitkins, la pertinence de ce lexique bilingue fait de ce livre un bon compagnon de divers praticiens.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.