Cameroun: Paludisme saisonnier - Plus de 600.000 enfants protégés dans le Nord

Une campagne de chimio-prévention lancée depuis le début du mois dans la région.

Le premier cycle de la 5e campagne de chimio-prévention du paludisme saisonnier (Cps) est entré en gare le dimanche 5 juillet dernier. En attendant la compilation des procès-verbaux venant de tous les districts de santé, l'on peut se satisfaire d'avoir atteint la cible de 648 201 enfants âgés de 03 à 59 mois. Dans la catégorie de 03 à 11 mois, l'on a traité 105 958 enfants et dans celle de 12 à 59 mois, ils sont au nombre de 542 243. « Le but de cette intervention est d'assurer une concentration optimale dans le sang des enfants de 03 à 59 mois afin de leur permettre de résister aux germes du paludisme en cette période de forte transmission du paludisme », indique un membre du Groupe technique régional de lutte contre le paludisme du Nord, Dr. Djele Sali,

Pour l'opérationnalisation de cette campagne, les autorités sanitaires du Nord ont mis à contribution des agents mobilisateurs et des agents distributeurs. Pendant la phase de mobilisation, ces jeunes sont passés de maison en maison dans tous les quartiers et villages, pour recenser les enfants dont la tranche d'âge varie de 03 à 59 mois. C'était durant la période allant du 30 juin et 02 juillet. Ensuite, les agents distributeurs ont pris le relais pour repartir dans les mêmes familles afin d'administrer le traitement aux enfants ciblés. De l'avis d'un agent distributeur, la population a accueilli favorablement cette campagne, compte tenu des dégâts mortels que cause habituellement la malaria dans cette partie du pays en cette saison. Ce premier cycle de la campagne sera suivi de trois autres. Précisément aux mois d'août, septembre et octobre prochains. Les mêmes cibles seront concernées.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.