Sénégal: Sen'eau travaille à éviter au maximum les erreurs de facturation

Pikine — La société Sen'eau, en charge de l'exploitation et de la distribution de l'eau potable en zone urbaine et périurbaine au Sénégal depuis le 1er janvier dernier, dit avoir l'obligation de prendre "les mesures adéquates" pour éviter au maximum les erreurs de facturation en vue d'assurer un climat de confiance avec ses clients et partenaires.

"Il faut sécuriser la facturation parce qu'il y a un lien de confiance qui existe entre le client et Sen'eau. C'est un partenariat.

Donc, il y a un climat de confiance qui doit exister", a indiqué Ousseynou Owens Ndiaye, son responsable administratif à Pikine, dans la grande banlieue dakaroise.

Il a ajouté : "On doit faire une facturation fiable et pour cela on est obligé de prendre toutes les mesures adéquates pour éviter le maximum d"erreurs".

S'exprimant mardi au terme d'une tournée à Pikine, Ousseynou Owens Ndiaye a reconnu que malgré cet engagement de Sen'eau, il existera toujours des réclamations de la part de clients pas convaincus par la facturation de leur consommation.

"Des réclamations, ça existera toujours. On a l'habitude de dire qu'à beau tendre vers la perfection, on ne l'atteindra jamais. C'est un domaine réservé au bon Dieu, mais néanmoins, nous manipulons des chiffres.

Des erreurs de saisie ou de manipulations des chiffres peuvent exister, mais nous ce qui est sûr et certain, c'est qu'on fait tout pour sécuriser la facturation, nos indexes", a-t-il assuré.

Selon lui, le client de Sen'eau est libre de faire sa réclamation à tout moment dès lors qu'il se sent lésé.

"S'il vient faire sa réclamation, au niveau de notre réception, sa demande sera prise en compte. On envoie quelqu'un pour aller vérifier. Seul le client peut nous dire ce qui se passe chez lui", a-t-il ajouté.

"Quand le client constate une différence entre sa nouvelle facture et l'ancienne, il doit d'abord bien lire sa facture, vérifier s'il n'y a pas de fuite avant de venir faire sa réclamation.

Nous avons l'obligation de gérer, de faire une facturation fiable, mais le client également a l'obligation de vérifier son index, de vérifier sa facture avant toute réclamation", a insisté Ousseynou Owens Ndiaye.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.