Algérie: Le CR Belouizdad, club mythique qui a l'âge de l'indépendance nationale

Alger — Le CR Belouizdad, "club mythique qui a l'âge de l'Indépendance nationale", fête mercredi son 58e anniversaire avec l'objectif de son président, Charaf-Eddine Amara, de le rendre "viable", en lui concoctant notamment un programme sportif "ambitieux" et un projet économique "rigoureux".

Dans une lettre écrite à l'occasion de l'anniversaire du CRB, Charaf-Eddine Amara a indiqué que le club algérois "doit rester une forte identité et devenir une marque de la performance sportive et de la réussite économique", et ce "58 ans après la Libération, 58 ans après la création du club dans le cœur palpitant des manifestations du 11 décembre 1960 à Alger, qui furent décisives pour l'Indépendance nationale".

Inspirés que nous sommes alors par le modèle allemand fondé sur l'accessibilité du billet, la génération de revenus auprès de partenaires, un merchandising dynamique et surtout une parfaite maîtrise de la connaissance du vaste public du CRB".

Selon lui, "depuis le 15 juillet 1962, les joueurs, le palmarès et les différents dirigeants du club ont développé une culture unique en son genre, reposant sur une revendication identitaire forte et un jeu porté sur l'offensive. Le tout forgeant au final une culture de la gagne qui a permis à Madar d'aider le club à quitter les catacombes de la relégation et à se hisser au sommet du football de l'élite nationale, en un temps record ! A devenir finalement un acteur essentiel du football national, avant d'être, demain, un mythe sportif moderne, un champion qui se rétablit de l'échec, gagne avec le cœur et imagine le futur".

Clin d'œil

Par ailleurs, M. Amara a évoqué indirectement le titre de champion d'Algérie 2019-2020 que le CRB, leader du championnat, réclame après la suspension de la saison en raison de la pandémie de coronavirus, mais dont la Fédération algérienne de football en débattra en Assemblée générale extraordinaire.

"Le CRB, c'est beaucoup plus qu'un club de football. C'est une grande famille algérienne. Un club qui exprime l'exaltation de l'identité locale et la popularité nationale. Une notoriété forgée notamment grâce à son palmarès qui compte six titres de champion d'Algérie (....), huit Coupes nationales, une Coupe de la Ligue, une Supercoupe et trois Coupes du Maghreb des clubs champions", a-t-il dit.

Et de poursuivre : "Le CRB, Chabab Riadhi de Belcourt des origines ou Chabab Riadhi Belouizdad de la continuité historique, c'est plus qu'un club, comme le dit la devise déjà universelle. Le CRB est en effet une part de l'identité de chaque Belcourtois, de chaque Algérois, de chaque Algérien qui a le sang rouge comme celui du maillot des équipes au légendaire scapulaire. Le fameux +V+ caractéristique du maillot qui renvoie aux victoires du club, à son palmarès et à sa culture de la performance".

Pour le P-dg de Madar Holding, "le CRB est l'étendard de son vaste territoire composé des quartiers populaires au cœur de la capitale et d'espaces de soutien plus larges encore à travers l'ensemble du pays. Le CRB, c'est, entre autres à Alger, Belcourt, Ruisseau, Place du 1er-Mai, Harcha, Dar El Babor, Sidi M'hamed, Laquiba, Oued Kniss, Les Annassers, El Madania, Bir Mourad Raïs, El Mouradia, et bien d'autres communautés de supporteurs à travers le pays.

L'ADN du CRB, c'est bien sûr l'histoire de sa genèse et de son évolution depuis 1962, mais ce sont surtout tous ces territoires d'amour pour un club qui a aujourd'hui l'âge de l'Indépendance du pays. Soit 58 ans de rêves de gloire sportive et de développement prospère du pays imbriqués !"

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.