Maroc: Réouverture progressive de 5.000 mosquées

Un total de 5.000 mosquées seront rouvertes sur l'ensemble du territoire national, réparties de façon proportionnelle à leur nombre dans chaque zone, a annoncé mardi le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq.

En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur "les mesures de prévention prises en prévision de la réouverture des mosquées", le ministre a indiqué qu'il a été décidé que celles-ci devraient rouvrir leurs portes aux fidèles progressivement pour accomplir les cinq prières depuis mercredi à partir de la prière d'Addohr.

Il a précisé que cette réouverture va prendre en considération la situation épidémiologique à l'échelle locale ainsi que les exigences de contrôle sanitaire et la répartition des mosquées à rouvrir dans chaque préfecture et province.

Les démarches adoptées, a expliqué le ministre, font partie des mesures organisationnelles et préventives prises par le ministère en étroite coordination avec les départements compétents en prévision de l'ouverture graduelle des mosquées, après consultations avec les autorités sanitaires et administratives. Elles s'inscrivent aussi dans le sillage du processus d'allègement des restrictions liées à l'état d'urgence jusqu'au retour à la situation normale dans ces édifices, ce qui exige une série de mesures sanitaires et de sensibilisation soucieuses de la protection des fidèles.

Le ministre a dans ce contexte indiqué qu'un protocole a été instauré avec une série de mesures organisationnelles et de prévention, principalement axées sur la mobilisation de tous les moyens humains et la coordination avec les autorités locales pour former des commissions locales installées devant les mosquées chargées de fournir les équipements nécessaires à cet effet. Il sera procédé également à l'annonce de la liste des mosquées qui rouvriront leurs portes sur le site officiel du ministère ainsi que sur les portes des mosquées, a-t-il dit.

Les mesures portent notamment, selon Ahmed Toufiq, sur la préparation des mosquées et la prise des mesures nécessaires pour éviter les encombrements à l'entrée et à la sortie de ces édifices ainsi que la fixation des espaces réservés à la prière afin de respecter la distanciation physique recommandée (un mètre et demi minimum), d'aérer les mosquées en ouvrant leurs portes et leurs fenêtres, ainsi que de sensibiliser les fidèles à la nécessité de respecter les règles sanitaires instaurées.

Il a, en outre, été décidé, ajoute le ministre, de maintenir la suspension notamment, des activités religieuses, des cours de la prédication et d'orientation religieuses, des chaires scientifiques, des cours d'alphabétisation dans les mosquées et des séances de lecture du Coran.

A signaler, par ailleurs, que le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé mardi que les informations relayées par certains médias électroniques avançant que le ministère a eu recours à des bienfaiteurs pour fournir les équipements de mesure de température et les désinfectants, à l'occasion de la réouverture progressive des mosquées, sont dénuées de tout fondement.

Le ministère met en garde les citoyens contre ces mensonges et ces informations erronées dont les auteurs visent, intentionnellement ou pas, à semer la confusion concernant les mesures prises à cet égard.

Il convient de rappeler que la décision de fermeture des mosquées avait été opérée en réponse à la demande de fatwa adressée par Amir Al-Mouminine au Conseil supérieur des oulémas recommandant qu'elles soient temporairement fermées pour les cinq prières et celle du vendredi depuis lundi 16 mars 2020 tout en maintenant l'Adhan.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.