Togo: Contrôle du port obligatoire du masque, le nouveau gombo des forces de l'ordre

Faure Gnassingbé

Le gouvernement Togolais avait depuis le 8 juin 2020, rendu le port de masque obligatoire à tous et sur toute l'étendue du territoire national afin de limiter la propagation de la Covid-19. La phase de répression pour la violation à cette disposition est désormais opérationnelle, c'est le constat fait par la rédaction du Telegramme228 depuis le début de la semaine dans la capitale.

Qu'il s'agisse des masques chirurgicaux ou artisanaux, tout est permis au Togo ; L'essentiel est de se couvrir car cela consiste à se protéger et protéger les autres contre le nouveau coronavirus.

En dépit des campagnes de sensibilisation, certains individus ont opté pour l'exposition au mal. Ainsi, ils sont contraints au payement de contravention allant de 3000 à 5000 F cfa, aux éléments de la Force anti pandémie, plutôt que de se protéger en se procurant de bavette à 100 F cfa, 200 F cfa, 300 F cfa, tout au plus.

Répondant aux questions de la presse ce mercredi 15 Juillet 2020 à Lomé, sur le bien-fondé de cette phase répressive, au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la Coordination nationale de gestion de la riposte contre la Covid-19, le Médecin Colonel Djibril Mohaman a fait comprendre qu'il s'agit en fait d'une méthode préventive qui fera dire à coup sûr toute personne que, si je ne porte pas les masques, je serai verbalisé et donc contraint de payer une amende ».

Il a dès lors incité une nouvelle fois, en ce moment d'allègement des mesures restrictives, sur l'observation scrupuleuse des mesures barrières pour barrer la voie à cette pandémie qui continue de faire des victimes.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.