Cote d'Ivoire: Accès à l'information - Le monitoring des sites web des organismes publics lancé

15 Juillet 2020

La Caidp a procédé, mercredi, au lancement officiel du monitoring des sites web des organismes publics, édition 2020.

Koné Mamadou, Secrétaire général de la Commission d'accès à l'information et aux documents publics (Caidp), a présidé ce mercredi 15 juillet 2020, la cérémonie marquant le démarrage officiel du monitoring du site web des organismes publics, édition 2020.

Ce monitoring dont le lancement a eu lieu au siège de ladite institution sis aux Deux-Plateaux (Cocody), vise à contribuer à l'accroissement de l'attractivité des sites internet des organismes publics par la pertinence des informations et documents qui y sont diffusés.

Devant un auditoire constitué de représentants des ministères concernés, Koné Mamadou a fait remarquer que le monitoring des sites web des organismes publics est une activité initiée par la Caidp depuis trois ans.

Le but de cet exercice, a-t-il poursuivi, étant d'évaluer le contenu des sites internet des organismes publics tout en tenant compte de la quantité mais surtout de la pertinence des informations et documents publics publiés.

« La Caidp entrevoit de faire de l'édition 2020 du monitoring des sites internet des organismes publics ainsi que de celles à venir, un exercice participatif et inclusif dont les conditions du succès seront largement tributaires de votre engagement personnel.

Concrètement, il s'agira pour nous, lors de ce séminaire, de recueillir vos avis, suggestions et commentaires sur les éditions 2019 et 2020 du monitoring des sites web des organismes publics ;

d'échanger et de partager les expériences de ceux d'entre vous qui auront obtenu les meilleurs résultats au cours de l'exercice écoulé; identifier les difficultés auxquelles vous avez pu être confrontées dans la collecte et la diffusion des informations ainsi que les solutions concrètes qu'ensemble, nous pourrons proposer pour l'année 2020 », a-t-il déclaré.

Le secrétaire général de la Caidp a demandé aux participants de s'approprier cette activité car il s'agit, selon lui, pour les organismes publics de faire connaître aux populations ce que l'Etat fait pour elles.

« Et la diffusion sur nos sites web d'informations ou de documents qui rendent compte, notamment de notre gouvernance peut en être un excellent moyen », a-t-il soutenu.

La Caidp a mis à profit cette rencontre pour présenter officiellement les résultats de l'édition 2019. Ainsi, sur une quarantaine de ministères et secrétariats d'État existants au moment de la réalisation de l'étude, le ministère du Budget et du Portefeuille de l'Etat a été classé premier avec 72% des documents publiés sur leur site.

Faut-il le souligner, l'État de Côte d'Ivoire s'est doté de la loi n°2013-867 du 23 décembre 2013 relative à l'accès à l'information d'intérêt public.

Objectif, donner plus de transparente dans la gestion de la chose publique par la mise à disposition des populations, des informations et documents détenus par les administrations.

D'où l'obligation faite aux organismes publics, à travers l'article 04 de cette loi, de diffuser ou mettre à la disposition du public, les informations et documents qu'ils détiennent. Quant à la Caidp, elle a obligation de faire respecter cette prescription légale.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.