Togo: Une longue convalescence

15 Juillet 2020

Le Togo compte plus de 800 hôtels, des milliers de restaurants et bars. Une industrie sinistrée depuis le début de la crise sanitaire au mois de mars.

Mais Philomène Ayim-Djagbaré, la directrice de la réglementation, inspection et du contrôle des établissements hôteliers et des bars, se projette dans l'avenir.

Elle souhaite améliorer la rentabilité de ces entreprises grâce à une démarche qualité.

'C'est un projet capital. Tout doit être mis en oeuvre pour promouvoir la destination Togo. Les touristes et hommes d'affaires doivent avoir toutes les garanties quant à l'hygiène des établissements où ils séjournent et dans les restaurants où ils se rendent', a-t-elle expliqué mercredi.

La première étape consiste à sensibiliser les professionnels, du patron d'hôtel au plongeur en cuisine.

'L'amélioration des prestations globales est un impératif pour stimuler cette industrie', a indiqué de son côté Kossivi Égbétonyo, le ministre du Tourisme.

Le Togo peut espérer une modeste reprise du tourisme avec l'ouverture de l'espace aérien programmé dans quelques semaines.

Mais il faudra de longs mois avant que l'industrie ne se relève du choc économique de la pandémie.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.