Sénégal: Thiès attend 210.000 moutons de Tabaski

Thiès — La région de Thiès attend 210.000 moutons pour la fête de Tabaski, prévue dans deux semaines, a indiqué mercredi, le chef du service régional de l'élevage, le Docteur Astou Fall.

"La demande est évaluée à 210.000 têtes. Toutes les mesures sont prises pour qu'elles soient (atteintes)", a dit la responsable, en marge d'une cérémonie de remise de semences fourragères à des éleveurs.

Selon Astou Fall, l'approvisionnement se fait "correctement" et toutes les mesures requises, en termes d'assouplissement du transport des moutons et d'aménagement des points de vente sont prises.

"On attend que les éleveurs", a-t-elle ajouté en soulignant que le ministère de l'Elevage était en train de faire en sorte que des opérateurs accèdent au crédit pour aller acheter et revendre des moutons de Tabaski.

"Je peux dire qu'il y aura suffisamment de moutons, à condition que les gens aillent les acheter à temps", a pour sa part assuré Ismaïla Sow, président de la Maison des éleveurs.

Il a relevé que cette année, beaucoup de personnes ont reçu des financements pour mener l'opération Tabaski.

Ces opérateurs économiques ont contracté des prêts auprès des banques et autres institutions financières, ainsi que de la Délégation à l'entreprenariat rapide (DER), qu'ils devront rembourser.

Vu que leurs points d'approvisionnement en moutons sont éloignés, ils limitent leurs achats, s'ils constatent que le rythme d'écoulement de leur produit est lent, craignant de se retrouver avec des invendus, a expliqué M. Sow, qui dirige cette organisation d'éleveurs aux niveaux national et régional.

Par contre, si les consommateurs viennent les acheter dès maintenant, ils auront le courage d'aller en chercher d'autres, a indiqué Sow.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.