Mali: Crise politique - La Cédéao à Bamako pour tenter de déminer le terrain

Goodluck Jonathan conduit la délégation de la CEDEAO au Mali

Une importante délégation de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest est arrivée mercredi 15 juillet à Bamako pour aider à résoudre la crise malienne.

La délégation se compose de l'ancien président nigérian Goodluck Jonathan, du ministre nigérien des Affaires étrangères dont le pays assure la présidence de la Cédéao ainsi que le président de la Commission et des juristes. Dès son arrivée à Bamako, la commission s'est mise au travail : à peine arrivés, après avoir déposé leurs valises, les émissaires de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest se sont dirigés vers le quartier Sébénikoro de Bamako. C'est là où réside le président malien Ibrahim Boubacar Keïta.

Ce dernier a reçu la délégation. « L'ambiance était bonne, le président a redit qu'il entendait dialoguer avec tout le monde ! » nous a confié un membre de la délégation. Au pas charge, Goodluck Jonathan et son équipe ont poursuivi les consultations. Ce jeudi, ils recevront à leur hôtel plusieurs personnalités : les opposants regroupés au sein du Mouvement du 5 juin-RFP, la majorité présidentielle, des délégués de la société civile, ainsi que les députés recalé par la Cour constitutionnelle.

Ensuite, ils feront une synthèse. Lors d'une précédente visite à Bamako une mission de la Cédéao avait déjà conseillé une reprise partielle des élections législatives, désavouant les neuf sages de la Cour dont le décret de nomination a déjà été abrogé par le président de la République.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.