Sénégal: Général Baratz, Commandant des Éléments Français du Sénégal - «Lutter ensemble pour relever les défis des conflits modernes»

15 Juillet 2020

Les Éléments français du Sénégal (Efs), ont célébré, hier, à Dakar, la fête nationale de la France. Une occasion saisie par leur commandant, le général de brigade Bruno Baratz, pour appeler à plus de coopération des forces armées en vue de venir à bout des menaces transnationales.

La célébration de la fête nationale de la France, hier, à Dakar, au quartier Geillé de Ouakam, a permis au général de brigade Bruno Baratz, commandant des 350 Éléments français du Sénégal (Efs), de revenir sur le rôle des forces de l'ordre dans un environnement où les menaces sont collectives et la paix un «bien commun et fragile».

D'après le général, la paix est indispensable à la prospérité des peuples ainsi qu'au développement d'un pays. Toutefois, il soutient que sa préservation est, aujourd'hui, plus complexe.

«La défense d'une Nation ne peut plus se concevoir d'une manière isolée et la coopération et les partenariats sont indispensables pour venir à bout des menaces collectives et transnationales qui poussent les populations vers le chaos et de longues souffrances», assure M. Baratz.

C'est pour cette raison, précise-t-il, que les armées françaises interviennent un peu partout dans le monde avec leurs partenaires, dans le respect permanent de leur souveraineté. L'expérience des conflits, dit-il, leur a appris combien il est important de travailler à hauteur d'hommes.

Le général reste persuadé que «c'est notre front commun qui compense nos faiblesses face à un ennemi qui ne cherche qu'à exacerber les tensions et la haine». L'histoire de la France, poursuit-il, est imbriquée avec celle de l'Afrique.

Les deux parties ont un passé commun qui a tissé des liens indéfectibles entre les peuples et permis d'établir de solides ponts entre les Nations, poussant les armées françaises à aider leurs frères d'armes africains lorsqu'ils en émettent le besoin.

Les armées d'Afrique de l'Ouest, pivot de la sécurité régionale

«Aujourd'hui comme hier, nous serons ensemble pour nous entraider face aux menaces régionales. Nous lutterons ensemble pour relever les défis des conflits modernes», déclare le général Bruno Baratz qui rappelle que les Efs conduisent, chaque semaine, des formations dans toute l'Afrique de l'Ouest.

En plus, l'étroit partenariat qu'ils entretiennent avec les états-majors des différents pays permettent d'assurer la stabilité et la sécurité régionale. À son avis, les armées d'Afrique de l'Ouest sont le pivot de cette sécurité ; ce sont elles qui détiennent les clés de la stabilité.

«C'est en partageant notre expérience opérationnelle que nous leur aiderons à face aux menaces en tous genres des groupes armées. Collectivement, nous viendrons à bout de ces défis», assure-t-il tout en saluant l'implication d'autres pays comme l'Espagne aux côtés des armées africaines.

Le commandant des Efs dit suivre attentivement ce qui se passe au Mali. Avant son discours, le général Baratz a remis des décorations à une dizaine d'Efs pour avoir «rendu d'éminents services à la Nation» française.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de la France au Sénégal, Philippe Lalliot, du général Mamadou Diop, chef d'état-major de l'Armée de l'air du Sénégal, représentant le Chef d'état-major général des armées (Cemga), ainsi que d'autres personnalités dont le Dr Mathieu Vautier, orthodontiste franco-sénégalais et commandant de la Réserve citoyenne des Efs.

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, Dr Vautier a remis 60 masques de plongée Décathlon modifiés en masques respiratoires à l'ensemble des services de réanimation de la région en charge des malades en détresse respiratoire.

Il invite les Sénégalais à respecter strictement les gestes barrières en vue de stopper la propagation de la pandémie.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.