Cote d'Ivoire: Autonomisation de la femme, éducation, santé - Les engagements de Michelle Pitté de Rotary club Paris village

15 Juillet 2020

Son mandat à la tête du club de sa zone, Bingerville Paris-village lui a permis d'exprimer davantage son altruisme.

« Je ne comprends pas les gens qui ont des moyens et qui n'aiment pas aider les autres. Moi, je ne sais pas le faire. On n'a toujours pas besoin de gros moyens pour aider les autres. Depuis toute petite, j'ai toujours pensé aux autres. Et parfois, dans ma famille, on me reproche d'être trop large avec les gens... ».

Ces mots désintéressés et pleins d'humilité sont de Michelle Pitté Haddad, médecin militaire à la retraite, celle qui est en train de finir son mandat (2019-2020) à la tête du club Rotary Paris-village de Bingerville.

En effet, ce mandat n'a été qu'un canal pour elle de mettre davantage en évidence les valeurs d'altruisme, d'amour, de solidarité envers les personnes vulnérables qui fondent sa personnalité. Joviale, accueillante et d'un accès facile, Michelle Pitté qui n'a pas fait de difficulté pour rencontrer l'équipe de Fraternité Matin, à son domicile, à Bingerville, raconte son mandat avec une certaine aisance et fierté.

Fierté d'avoir permis à des femmes de Bingerville de faire fructifier les fonds qu'elle leur a octroyés. Parce qu'elle s'est fixé des objectifs à la tête du club : permettre aux femmes de se prendre en charge à travers des activités lucratives ; soutenir l'éducation des enfants, soutenir l'entrepreneuriat des jeunes et les associer à la vie du club service, renforcer l'amitié entre les membres. «

J'ai succédé à Madame Suzanne N'Doumi, la première présidente de notre club, créé il y a à peine 2 ans. Donc, nous avons fait la Passation du collier en mai 2019 et j'ai commencé mon mandat le 1er juillet, puisque les années rotariennes commencent le 1er juillet dans le monde entier.

En un an, si vous voulez travailler, vous le pouvez parce qu'on sait d'avance qui sera le nouveau président. Je savais donc que j'allais être présidente. Je me suis apprêtée et je savais déjà ce que j'allais faire à la tête du club.

Je me suis donc mis à la tâche avec l'aide et le soutien des amis et je suis fière de passer le collier à un autre président, mais je poursuivrai les actions qui ne sont pas achevées », dit Michelle Pitté Haddad.

L'une des plus grandes réussites de son mandat reste, dit-elle, la réhabilitation de l'école primaire publique de Gbagba Nord, à Bingerville. « Cette école, l'une des premières écoles de Côte d'Ivoire, n'a pas de clôture et elle est mitoyenne au cimetière du village.

Les inhumations de corps se font au vu et au su des enfants. Les salles de classe en état de dégradation avancée, les enseignants n'ont pas de bureaux, les latrines inexistantes... On s'est engagé à réhabiliter totalement cet établissement.

Grâce à des amis, on a pu faire la clôture et l'électrification de l'établissement », explique Mme Pitté qui prévoit y construire un terrain de basketball. Concernant l'autonomisation des femmes, Mme Pitté et son équipe ont permis à des femmes de Bingerville de retrouver le sourire.

« Nous avons recensé des femmes, à qui on a remis une certaine somme d'argent pour renforcer ou créer leurs activités génératrices de revenus pour les aider à se prendre en charge. Nous avons de bons retours sur ce programme et j'en suis fière », affirme la présidente sortante de Rotary Paris village de Bingerville.

Remise de kits d'accouchement à la faveur de la fête des mères à de nouvelles mamans, projet de faire opérer des enfants victimes de malformation, distribution de repas au personnel soignant pendant deux semaines en cette période de crise sanitaire, un projet d'adduction d'eau dans des villages de Bingerville, des conférences thématiques publiques..., la création d'un club de jeunes, Rotaract pour les impliquer dans la vision de service et de solidarité... sont autant d'actions réalisées ou en cours de réalisation à mettre à l'actif de Mme Pitté, prête à passer le collier.

« C'est une satisfaction personnelle d'aider ces femmes, ces enfants. Je suis donc dans mon élément en étant au Rotary dont le but est de permettre aux membres de se mettre au service du bien-être de la communauté ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.