Madagascar: Eglise Luthérienne Malgache - Deux leaders disparus en moins d'une semaine

En moins d'une semaine, l'Église luthérienne malgache (FLM) a perdu deux personnalités qui ont marqué la vie de l'Église.

Deux jours après l'inhumation du révérend David Rakotonirina, président en exercice de l'Eglise, l'ancien président, le révérend Benjamin Rabenorolahy s'est éteint, mardi. Ces deux leaders religieux ont déjà dirigé le Conseil œcuménique des Églises chrétiennes à Madagascar (FFKM) selon la présidence tournante au sein des quatre églises.

Les fidèles ont appris la mort du révérend Benjamin Rabenorolahy, mardi, après son hospitalisation à Ambohibao. La nouvelle a profondément touché la communauté encore en deuil après le décès du président de la FLM. En raison de l'état d'urgence sanitaire en vigueur à Analamanga, interdisant la sortie ou l'entrée des cortèges funèbres, la famille a convenu que « la dépouille sera inhumée à Ambohijanaka. Elle sera emmenée à sa ville natale à Toliara lorsque la situation sera rétablie », confie un membre de la famille pendant la cérémonie d'adieux, hier. Moment durant lequel un prêtre a témoigné: « Il était issu d'une famille chrétienne. Après avoir obtenu le diplôme de baccalauréat, il a enseigné au sein d'un collège luthérien et a poursuivi ses études en Norvège ».

Son parcours politique a été rappelé, hier. « Benjamin Rabenorolahy a déjà été élu sénateur durant le mandat de l'ancien président Marc Ravalomanana. Puis il est devenu membre du Conseil Supérieur de la Transition ». Sa participation dans la recherche de solution pour sortir le pays de la crise en 2002 l'a conduit à la présidence du FFKM.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.