Cote d'Ivoire: FIF/Non parrainage de Drogba - Domoraud explique la décision de l'Afi

15 Juillet 2020

La décision de l'Afi de refuser d'accorder son parrainage à Didier Drogba continue d'alimenter la toile et les débats dans les milieux sportifs.

Nombreux sont les Ivoiriens qui continuent de s'interroger sur ce qui a pu pousser l'Association des footballeurs ivoiriens dont Drogba est l'un des membres fondateurs à le lâcher dans cette bataille à la course pour la présidence de la Fif.

Traité de tous les noms, Cyrille Domoraud, le président a dit sa part de vérité. « On a suivi nos convictions ! Ces convictions disent qu'on a commencé un combat...

Je dois dire que je suis surpris parce que la FIFPro le savait, elle savait qu'on avait entamé un combat avec le Gx et elle nous a suivi pendant ces trois dernières années et au moment où Didier (Drogba) déclare sa candidature, elle demande qu'on fasse volte-face », a déclaré, d'entrée, le président de l'Afi, qui était l'invité, mardi, d'une chaîne de télévision ivoirienne.

Cyrille Domoraud s'est par ailleurs défendu d'avoir trahi Didier Drogba comme l'ont soutenu certains anciens internationaux ivoiriens, notamment Copa Barry.

« Selon Copa c'est une trahison, mais je ne pense pas avoir trahi qui que ce soit. Je vais vous dire quelque chose. Vous savez, nous (ndlr : l'Afi) avons participé au programme du Gx, mais pas au programme de Drogba.

Il ne nous a pas approchés pour participer à son programme. Quand une personne fait partie d'une association, la première des choses, c'est de venir vers cette association et de dire: "les gars, je suis candidat et je veux qu'on parte ensemble", ce qui n'a pas été fait.

Nous, c'est-à-dire, Aruna Dindané, Kolo Touré et moi avons décidé qu'on se devait de respecter la maison dans laquelle on habite », a-t-il ajouté.

Pour Cyrille Domoraud, Didier Drogba n'est pas un modèle d'engagement aux actions de l'association dont il est membre fondateur. Un détail qui a également milité en la défaveur de l'ancien buteur de Chelsea.

« Didier n'a jamais été présent à l'Afi ! En 11 ans, il est venu une fois et la 2e fois, il m'a rencontré par rapport à l'élection.

Vous savez, les gens parlent beaucoup, mais pour nous, le plus important, c'est que l'élection se passe et qu'après, le travail que l'Afi souhaite mettre en place pour les joueurs soit effectif, notamment qu'ils soient mieux rémunérés et qu'ils aient des contrats qui soient respectés », a-t-il déclaré.

Pour plusieurs dirigeants et sportifs ivoiriens, la décision de l'Afi est le signe que les footballeurs ivoiriens, notamment ceux de la génération Didier Drogba n'ont jamais été unis.

« Si nous n'avons pas gagné de titres à leur époque, c'est parce que les joueurs n'étaient pas unis. Et dire que de nombreuses personnes accusaient les dirigeants », a expliqué un dirigeant du football ivoirien.

Malgré la décision prise par l'Afi, Cyrille Domoraud espère toujours entretenir de bonnes relations avec Didier Drogba. « Si je l'ai en face de moi, je lui dirai que je suis désolé mais c'est le choix du Board qui a primé...

Je lui ai envoyé un mail pour lui annoncer la décision, c'est tout ! Je ne l'ai pas eu au téléphone mais je n'aurai pas de problème à lui parler », a-t-il poursuivi.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.