Sénégal: Ouverture de l'espace Schengen - Le pays obtient gain de cause

L'aéroport de Dakar
16 Juillet 2020

Fin de brouille entre le Sénégal et l'Union européenne. Après la décision de L'UE de fermer l'espace Schengen à Dakar, une nouvelle décision vient de tomber. Suite aux négociations entre Dakar et Bruxelles, le Sénégal est accepté comme l'Algérie, le Maroc, la Tunisie et Rwanda.

L'annonce a été faite par la Directrice de la Santé publique, Docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye, qui était hier, mercredi, à l'aéroport international Blaise Diagne (AIBD), pour vérifier le dispositif mis en place pour la reprise des vols internationaux, prévue ce 15 juillet, 2020. « Notre diplomatie a joué un très grand rôle. J'ai dû entendre, cela reste à vérifier de manière officielle, que les restrictions de l'Union européenne ont été levées pour le Sénégal.

Dès que nous avons entendu cette information, nous avons déposé au niveau du ministère des Affaires Etrangères, pour les diplomates de l'UE, un document qui a été accepté. On nous parlait d'un certain taux d'attaque. Nous ne dormons pas sur nos lauriers, mais le Sénégal est en train de gérer cette pandémie de la façon la plus adéquate possible », a-t-elle soutenu.

La reprise des vols internationaux qui a été effective depuis hier, mercredi 15 juillet, est accompagnée d'un protocole sanitaire imposant des obligations aux compagnies aériennes volant à destination du Sénégal.

Selon un document du ministère du Tourisme et des transports aériens, le passager en partance pour le Sénégal doit par exemple «présenter l'original d'un certificat de test Covid-19 négatif datant de moins de sept jours délivré par un laboratoire agréé» par l'État.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.