Angola: Le Port sec de Luvo évalué à cinq millions de dollars US

Mbanza Kongo — Cinq millions de dollars américains seront investis, dès le mois d'août de cette année, dans la construction d'un port sec de la chaîne logistique dans la commune frontalière de Luvo, municipalité de Mbanza Kongo, province du Zaire.

Construit sur une superficie de 10 hectares, le projet, qui devrait générer 500 emplois directs et 1500 emplois indirects, intervient à l'initiative d'un consortium privé dénommé "Trans-Continental".

L'infrastructure comprendra, entre autres installations, des entrepôts, des magasins et des parkings, et devrait être mise en œuvre dans le village de Kienga, à 10 kilomètres de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).

S'adressant à la presse, le président du Conseil d'administration de Trans-Continental, Mohamed Alfa, a expliqué que les travaux allaient durer six mois et seraient construits en partenariat avec la société «LTI», le plus grand transporteur de produits transformés sur le marché transfrontalier de Luvo.

Selon le responsable, le port sec de Luvo relancera la plate-forme logistique dans la région nord et dynamisera la coopération et les échanges commerciaux avec la voisine RDC.

Il considérait la frontière de Luvo comme le plus grand port terrestre pour l'entrée et la sortie des personnes et des marchandises au niveau de la région de la SADC, donc son entreprise parie sur cet investissement pour aider l'Exécutif angolais à diversifier l'économie nationale et à créer des emplois.

Trans-Continental est une société de transport de marchandises de droit angolais créée en 1995 à Luanda et représentée dans tout le pays.

La commune frontalière de Luvo est à 60 kilomètres au nord de la ville de Mbanza Kongo, le siège de la province de Zaire (nord d'Angola).

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.