Sénégal: Amacodou Diouf sur la prévarication et l'économie de rente - «Seule la réforme des textes et la lutte organisée régleront ses questions»

16 Juillet 2020

Le président Macky Sall avait promis de faire de la gestion des affaires publiques son cheval de bataille. Huit ans après, on peine à voir cette volonté politique se traduire en acte. Des rapports des organes de contrôle, année après année relèvent des manquements et des errements dans la gestion des deniers publics.

Pour arrêter l'hémorragie qui n'a que trop duré, le président du Conseil des organisations non gouvernementales d'appui au développement (Congad) Amacodou Diouf, est d'avis que seule la réforme des textes et la mobilisation des organisations de la société civile peuvent venir à bout de ce mal.

«Aujourd'hui, encore plus qu'hier, nous avons besoin de ces ressources pour faire face aux affres de la pandémie de la covid19 et par ricochet propulser notre pays vers l'émergence», a-t-il soutenu.

Et d'ajouter : «il faut nécessairement réformer le cadre législatif et réglementaire (les textes) de façon à permettre aux organisations de la société civile de pouvoir se constituer en partie civile... et attraire les coupables devant la justice.

Ensuite que le mouvement social puisse se mobiliser pour mettre fin à cette impunité», a-t-il préconisé.

Pour lui: «Le plus important dans ce combat, c'est sans doute la décision du peuple sénégalais. Si les organisations sénégalaises qui défendent la bonne gouvernance dans ce pays s'accordent à prendre bras le corps ces questions en mobilisant les populations cette question sera réglée définitivement».

En clair, dira-t-il : «il n'est pas question de faire prospérer l'impunité dans ce pays. Il faut que ça cesse!».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.