Togo: A la recherche de financements

16 Juillet 2020

La recherche scientifique est le parent pauvre des universités togolaises. Avec davantage de moyens financiers, les travaux pourraient se développer, notamment, dans la médecine traditionnelle

Depuis une trentaine d'années, les scientifiques collaborent avec les tradipraticiens sur des pathologies comme diabète, l'asthme ou l'hypertension.

Mais faute d'argent, aucun résultat concret, aucun traitement n'est disponible.

'Les plantes médicinales sous les tropiques sont plus efficaces que celles en climat tempéré. Si l'Afrique n'est pas prête à investir dans la recherche afin de trouver des médicaments pour guérir des maladies, on est perdu d'avance', explique Kossi Metowogo, chef du département de physiologie animale à la faculté des sciences à l'université de Lomé.

Est-ce que les Togolais sont prêts à investir dans la recherche ? Ce n'est pas seulement le gouvernement, les populations aussi peuvent s'impliquer. Il faut qu'il y ait ce sursaut', ajoute-t-il.

Le ministère de la Santé n'est pas absent du débat. Il réfléchit aux moyens de mobiliser des financements publics et privés.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.