Ile Maurice: Sensibiliser le public sur l'agro-transformation pour une agro-industrie durable

communiqué de presse

Une mini exposition sur les protocoles élaborés par le Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI) en vue d'apporter de la valeur ajoutée aux fruits et légumes produits localement a été lancée ce matin à la Farmer Training School, FAREI, à Wooton.

L'objectif était de sensibiliser les entrepreneurs locaux, la communauté agricole et le public sur l'agro-transformation afin de promouvoir la sécurité alimentaire à Maurice à travers une agro-industrie durable.

Plusieurs nouveaux produits, qui ont été développés dans les laboratoires de la Farmer Training School, et qui présentent un énorme potentiel pour le commerce local de même que pour l'exportation, ont été mis en avant lors de l'exposition. Ces produits comprenaient des fruits déshydratés et des produits bio tels que la confiture de fruits de la passion, la saumure du fruit à pain, et le piment de kiwi. Une vidéo sur la transformation des tomates a également été présentée.

L'Attorney General, ministre de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, le ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, M. Soomilduth Bholah, et les partenaires clés du secteur de l'agro-industrie étaient présents.

Dans son discours, le ministre Gobin a déclaré que le budget 2020-2021 place l'agro-transformation au centre de la politique agricole du gouvernement. Il a parlé de la stratégie nationale sur l'agro-transformation qui a déjà été élaborée et vise à identifier de nouvelles variétés et caractéristiques de fruits et légumes, aptes à la transformation tout en développant les capacités du secteur.

De plus, le ministre a indiqué que l'accès des petites et moyennes entreprises (PME) aux supermarchés afin de commercialiser leurs produits sera facilité et que des lois seront introduites pour obliger les supermarchés à dédier au moins 10% de la contenance rayon aux produits fabriqués localement. M. Gobin a réitéré l'importance de l'autosuffisance alimentaire ainsi que la nécessité de soutenir une agriculture intelligente et durable dans le but de réduire l'utilisation d'insecticides, de pesticides et d'engrais artificiels.

Pour sa part, le ministre Bholah a rappelé qu'un large éventail de mesures est proposé au niveau de plusieurs ministères pour favoriser l'autosuffisance alimentaire, en particulier dans la période post-Covid-19. À ce titre, il a souligné la nécessité de créer des synergies entre les différents partenaires pour assurer le progrès des secteurs agricole et coopératif.

En outre, M. Bholah a annoncé que plusieurs programmes de formation seront offerts prochainement par des experts du FAREI et du National Cooperatives College dans le domaine de l'hydroponie et de l'exploitation agricole bio. Ces formations permettront aux PME de devenir viables et de garantir que les produits fabriqués localement soient correctement commercialisés, réduisant ainsi les importations.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.