Algérie: Des experts soulignent les opportunités d'investissement en Algérie

Alger — Des experts économiques et des dirigeants d'entreprises ont souligné mercredi les facteurs d'attractivité de l'Algérie en matière d'investissement, en saluant les mesures décidées par les pouvoirs publics en 2020 pour encourager les investisseurs étrangers.

Intervenant lors d'une conférence en ligne organisée par le cabinet Ernst & Young et consacrée à l'Algérie sous le thème : "l'économie du monde est en pleine reconfiguration, quelles opportunités pour l'Algérie? ", ces experts ont été unanimes à relever l'existence de nombreuses opportunités d'investissement en Algérie dans divers secteurs d'activités et la disponibilité de multiples atouts, particulièrement la position du pays au sein de l'espace méditerranéen et africain, ainsi que le potentiel humain fort d'une jeunesse instruite et dynamique.

Dans ce contexte, l'économiste en chef de la région MENA de la Banque mondiale, Rabah Arezki, s'exprimant à partir de Washington, a mis l'accent sur le rôle de la jeunesse dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus, à travers de nombreux projets réalisés dans les domaines du numérique, de la digitalisation, du e-commerce et des systèmes de paiement électronique.

Lire aussi: Asseoir un système d'investissement permettant de travailler sans entraves

Saluant les réformes entreprises par le gouvernement en vue d'améliorer l'attractivité du pays et de stabiliser le cadre réglementaire régissant l'investissement, M. Rabah a insisté également sur l'instauration de la "confiance" au sein des milieux d'affaires pour surmonter la crise sanitaire actuelle qui a bouleversé, selon lui, l'économie mondiale.

L'Algérie appelée à saisir l'opportunité des relocalisations

Dans le même esprit, l'expert du cabinet Ernst & Young, Sami Zaoui, intervenant à partir de la Tunisie, a affirmé que la réactivité des autorités algériennes à travers l'introduction de nouvelles dispositions dans la loi de Finances complémentaire 2020 constitue un "signal fort" à l'égard de la communauté des affaires et des investisseurs étrangers.

Pour ce spécialiste, il s'agit-là de "nouvelles tendances" de l'économie algérienne qui vont permettre, selon lui, d'améliorer l'attractivité de l'Algérie à l'échelle régionale et mondiale.

Lire aussi: Investissement étranger: définition des secteurs stratégiques et annulation du droit de préemption

Citant les domaines disposant d'un fort potentiel de croissance, l'expert d'Ernst & Young a évoqué plus particulièrement le secteur de l'industrie pharmaceutique, les services et l'agriculture, ajoutant que l'Algérie est en mesure de s'inscrire dans la phase d'exportation dans ces domaines d'activité.

Présentant une synthèse d'une étude du cabinet Ernst & Young sur l'état des investissements dans le monde à l'ère du Covid-19, Marc Lhermitte, expert en géostratégie et business, a soutenu, quant à lui, que 82 % des investisseurs européens souhaitaient relocaliser leurs activités en Europe et au Maghreb.

"L'Algérie peut saisir cette opportunité d'autant plus qu'elle dispose d'immenses potentialités dans les domaines du numérique, du tourisme et de l'énergie renouvelable", a recommandé cet intervenant, faisant observer que la concurrence va encore s'intensifier pour attirer des IDE au moment où les entreprises sont appelées à analyser leurs investissements à l'international en vue de procéder à des arbitrages.

Une économie en phase de transition à fort potentiel de développement

Le président du FCE, Mohamed Sami Agli, a considéré, quant à lui, que la pandémie du Covid-19 est un "facteur d'accélération et de transformation du modèle économique algérien, jusque-là basé sur la rente et les hydrocarbures".

Dans ce contexte, il a énuméré les principaux secteurs à fort potentiel de développement, à savoir la production industrielle, l'agriculture, l'agro-industrie, les filières de transformation, l'industrie manufacturière, l'industrie minière, la pétrochimie, les énergies renouvelables et l'industrie du digital.

Lire aussi: Le gouvernement soutiendra les investisseurs sérieux aux produits concurrentiels et de qualité

Le président du FCE a mis en avant aussi la possibilité de relocalisation des chaines de valeur industrielles, soutenant que l'Algérie avec sa proximité avec l'Europe et sa position géographique en Afrique peut devenir un partenaire dans tous les secteurs".

"Cette année et celles qui suivront constituent une véritable fenêtre de tir pour investir dans notre pays, tant les relais de croissance sont devenus concrets. Le marché algérien, que vous connaissez à travers les centaines d'entreprises françaises présentes en Algérie, regorgent de ressources naturelles sans équivalent dans tous les secteurs économiques", a encore souligné M. Agli, tout en évoquant le potentiel de la jeunesse algérienne, qu'il a loué pour son engagement et son sens des responsabilités.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.