Tunisie: Noureddine Bhiri - Fakhfakh est censé se contenter de gérer les affaires courantes

16 Juillet 2020

Le président du groupe parlementaire d'Ennahdha Noureddine Bhiri a déclaré, jeudi, que si le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a présenté sa démission mercredi matin, il était insensé qu'il procède au limogeage des ministres d'Ennahdha le soir même et de porter ainsi atteinte aux intérêts de l'État en faisant fi de la Constitution et de la loi.

« On ne peut pas être démissionnaire et limoger des ministres », a contesté Bhiri dans une déclaration à l'agence TAP, précisant qu'en tant que chef de gouvernement démissionnaire, Fakhfakh n'a pas les attributions requises pour créer ou dissoudre des ministères et désigner des ministres. Il est censé se contenter de gérer les affaires courantes, a-t-il dit.

Bhiri qui s'exprimait depuis le bâtiment annexe de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) où doit se tenir la séance plénière consacrée à l'élection des membres de la Cour constitutionnelle, a appelé le président Kais Saied à œuvrer avec Ennahdha à mettre un terme à ces agissements et à respecter les dispositions de la Constitution et de la loi.

Dans une déclaration rendue publique tôt ce jeudi et signée par son président Rached Ghannouchi, Ennahdha a qualifié de « déplorable » la décision du chef du gouvernement démissionnaire de démettre ses ministres de leurs fonctions.

Le mouvement a estimé que cette décision « porte préjudice aux institutions ainsi qu'aux intérêts des citoyens et du pays et est de nature à perturber le service public, en particulier dans le secteur de la santé ».

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.