Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Les associations des transporteurs routiers relèvent le défi de l'entretien routier à Masisi

Malgré les mauvaises langues, les associations des transporteurs routiers du Nord-Kivu continuent à s'occuper de l'entretien des axes routiers de cette partie de la République.

Au Nord-Kivu, les différents axes routiers de la province sont entretenus par les attributaires routiers désignés par le gouverneur.

Dans le territoire de Masisi, les axes routiers sont entretenus par le collectif des associations des transporteurs routiers du territoire de Masisi pour le développement durable (Coatrarmad). Cette structure réunit les associations des transporteurs routiers qui sont les attributaires routiers s'occupant en groupe de l'entretien de ces différents axes routiers.

Dans cette entité de la province du Nord-Kivu qui a une superficie de 4.734 km2, les axes routiers d'intérêt national et provincial sont aujourd'hui en bon état. Cela, grâce à la maintenance assurée par le Coatrarmad. Cette dernière fait payer les frais de péage route aux usagers dans différents postes placés sur chaque axe routier pour assurer cette maintenance.

Contrairement aux accusations de certains acteurs politiques de la place qui affirmaient que rien n'est fait sur le terrain, l'on observe régulièrement les cantonniers le long de différents axes routiers en train d'entretenir l'état des routes. Cela, grâce aux frais collectés par le Coatrarmad qui a engagé des centaines de jeunes du territoire qui travaillent avec des matériels. Une initiative qui contribue également à la diminution du taux de chômage dans ce territoire où beaucoup de jeunes passent régulièrement la journée à se tourner les pouces.

La population de cette partie du Nord-Kivu rejette donc les accusations de ces acteurs politiques qui jettent le discrédit sur le Coatrarmad. Par contre, elle loue le travail abattu par M. Roger Malinga, commissaire général en charge de la Reconstruction et Infrastructures du Nord-Kivu qui supervise sur le plan technique ce que fait le Coatrarmad sur différents axes routiers de Masisi.

Ce travail de qualité réalisé par le Coatrarmad est observé sur les différents axes routiers de ce territoire tel que l'axe routier Sake-Masisi-Kashebere-Ngungu-Kobokobo, l'axe routier sake-Bweremana ainsi que l'axe routier Sake-Mweso.

Sur ces axes routiers, les travaux de maintenance sont bien visibles et répondent aux attentes de leurs usagers.

Selon M. Prosper Ruyange, chef de poste de la perception des frais de péage sur l'axe routier sake-Masisi, il existe une bonne collaboration entre les usagers de la route et le Coatrarmad.

Ces usagers de la route qui ont compris l'importance d'entretien routier, payent régulièrement leurs frais de péage selon la catégorisation des engins roulants et le trajet à parcourir.

« Sur cet axe routier, les mototaxis payent 500 francs congolais, les camions Fuso 26 dollars américains, les camions avec dix roues 40 dollars américains. Les prix varient selon les engins. Et tout l'argent que nous percevons journellement est versé à la Caisse générale d'épargne du Congo (Cadeco) et la Coordination l'oriente en toute transparence vers les travaux d'entretien routier qui se fait avec nos propres matériels utilisés par des cantonniers », indique-t-il. Avant de renchérir : « Sur l'axe routier Sake-Mweso où un camion à 6 essieux paye 60 dollars américains comme frais de péage route, 55 dollars américains pour celui à 5 essieux, 26 dollars américains pour un camion Fuso 6 gougons, 2 dollars américains pour une voiture, les usagers de cet axe routier témoignent de la rapidité avec laquelle on peut atteindre aujourd'hui Mweso en quittant Sake ».

« Dans le passé on faisait 2 jours pour atteindre Mweso en quittant la cité de Sake, aujourd'hui grâce à l'entretien routier fait par le Coatrarmad, on atteint facilement Mweso en 4 heures de route. Nous saluons le travail abattu par le Coatrarmad », a témoigné, pour sa part, un usager de cet axe routier.

Pour un acteur de la Société civile basé à Mushake, les acteurs politiques qui ne reconnaissent pas le travail de Coatrarmad sont des politiques populistes.

« Roger Malinga, commissaire général chargé des Infrastructures et Reconstruction au Nord-Kivu et le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita sont à féliciter. La population de Masisi est ravie de ce travail », se réjouit-il.

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.