Congo-Kinshasa: 2023 - Le CLC se lance dans la bataille de protestation contre les fraudes électorales massives

La rue va de nouveau parler. Après les marches pacifiques de l'UDPS et Lamuka, le Comité Laïc de Coordination et ses partenaires vont prendre d'assaut des artères de la Ville-Province de Kinshasa pour manifester pacifiquement dans exactement quarante-huit heures, soit le dimanche 19 juillet en cours.

Dans une déclaration, Dr Gertrude Ekombe, Prof. Isidore Ndaywel, Prof. Justin Okana, Julien Lukengu et Franklin Mbokolo lancent un appel pressant à toutes les forces vives de la Nation à poursuivre sans désemparer la lutte de libération de la démocratie. Parlerait-on alors d'un sursaut patriotique ?

Contrairement aux précédentes manifestations de rue, celle qu'organisent le CLC et tous ses partenaires de la société civile vise un autre objectif : «exiger haut et fort la dissolution de la présente Assemblée Nationale qui a administré la preuve de sa parfaite inutilité et de son évidente nocivité». Fin de citation.

Conformément à la Constitution, ces organisations de la société civile ont informé l'Hôtel de Ville de Kinshasa de la tenue de cette marche pacifique. A ce propos, l'article 26 de la Constitution de la RDC stipule que : «La liberté de manifestation est garantie. Toute manifestation sur les voies publiques ou en plein air, impose aux organisateurs d'informer par écrit l'autorité administrative compétente. Nul ne peut être contraint à prendre part à une manifestation. La loi en fixe les mesures d'application».

«19 juillet : arrêtons à présent la fabrication des fraudes électorales pour 2023». Tel est le mot d'ordre du CLC. Sont conviés à participer massivement à cette grande marche pacifique de protestation, à Kinshasa et dans d'autres villes du pays, les militants des partis politiques et des organisations sociales et professionnelles : magistrats, avocats, professeurs d'université, députés, fonctionnaires, policiers, étudiants, jeunes et vieux, hommes et femmes de bonne volonté, wewas, chômeurs et vendeurs. Les «combattants» de l'UDPS et les militants de la plateforme Lamuka ont d'ores et déjà annoncé leur participation active à ladite marche.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.