Gambie: Une procédure ouverte aux USA pour saisir une résidence de Yahya Jammeh

17 Juillet 2020

Le département américain de la Justice a ouvert une procédure en confiscation civile, demandant la saisie d'une propriété située Maryland, appartenant à Yahya Jammeh, ancien président de la République de la Gambie.

Il s'agit d'un manoir vendu à la fiducie familiale de Jammeh en 2010. La propriété aurait été acquise à hauteur de 3.5 millions dollar (environ 2 milliards F CFA). Aucune mention n'a été faite sur l'avenir du manoir après sa saisie.

Selon de nombreuses organisations internationales et nationales,Yahya Jammeh a orchestré le détournement de plusieurs dizaines de millions de dollars de fonds publics et de revenus illégaux du bois.

Selon l'OCCRP, «Organized Crime and Corruption Reporting Project», un regroupement de journalistes d'enquête et de centres d'investigations, le gouvernement actuel de la Gambie estimerait à plus de 90 millions de dollars, les fonds détournés en propre des caisses de l'Etat gambien.

En 2018, les USA, annonçait que l'ancien président et sa famille immédiate étaient interdits d'entrer sur le territoire américain.

C'est l'ancien basketteur professionnel Calbert Cheaney et son épouse, Yvette Cheaney qui auraient cédé le manoir aux «administrateurs du MYJ Family Trust» le 29 septembre 2010, dans le cadre d'une transaction «sans lien de dépendance améliorée».

C'est par la suite l'ancien président gambien a acquis la propriété. Située à l'est du centre-ville de Potomac, près de River Road, la demeure en question serait étendue sur près d'un hectare avec un sous-sol fini de 232,2576 m².

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.