Algérie: Nécessaire évaluation des impacts de la COVID-19 en "toute objectivité et loin des surenchères"

Alger — Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a mis l'accent, samedi à Alger, sur la nécessité de procéder à une évaluation des incidences socio-économiques induites par la pandémie de la Covid-19, en "toute objectivité et loin des surenchères", le but étant de préparer l'après-crise sanitaire et de préserver aussi bien chez les entreprises que chez les travailleurs, un engagement solide dans la nouvelle bataille pour le redressement économique national.

"Il faudra que l'évaluation des impacts de cette pandémie se fasse de la manière la plus objective possible, loin de toute complaisance et des surenchères en particulier", a indiqué M. Djerad lors de son allocution d'ouverture des travaux de sa réunion avec les partenaires sociaux et les opérateurs économiques, visant la mise en place d'une commission de sauvegarde chargée d'évaluer les incidences causées par la pandémie du nouveau Coronavirus.

"Il ne s'agit pas, à travers cette évaluation, de rechercher l'opportunité d'accéder aux ressources publiques sans contrepartie ou d'obtenir d'indus avantages, mais il est plutôt question d'une opération indispensable, à même d'assurer une meilleure répartition des ressources", a expliqué le Premier ministre.

Cette évaluation a, pour objectif, de "préparer l'après-crise sanitaire et de préserver aussi bien chez les entreprises que chez les travailleurs, un engagement solide dans la nouvelle bataille pour le redressement économique de notre pays", a affirmé M. Djerad.

A ce titre, le Premier ministre a rappelé la déclaration du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune dans laquelle il a souligné qu' "il n'y a plus désormais aucune différence entre l'entreprise publique et l'entreprise privée, mais il y'a bel et bien des entreprises productives et compétitives qui œuvrent au développement du pays et à la création de la richesse et d'emplois, et d'autres entreprises qui n'ont qu'un seul souci, amasser les richesses au dépens de l'investissement et de l'intérêt général".

Cette rencontre s'est déroulée en présence de plusieurs membres du Gouvernement ainsi que des représentants d'organisations patronales, d'associations professionnelles, de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), du syndicat national autonome des personnels de l'administration publique (SNAPAP) et du Conseil national économique et social (CNES) prennent part à cette rencontre.

Cette rencontre intervient en application des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qu'il avait adressées, lors du Conseil des ministres du dimanche 12 juillet, au Premier ministre à l'effet de mettre en place et de présider une commission de sauvegarde qui aura pour objectif d'évaluer les incidences causées par la pandémie du Coronavirus (COVID-19) sur l'économie nationale et qui regroupera les partenaires sociaux et les opérateurs économiques".

Cette commission élaborera un rapport qui sera examiné comme premier point à l'ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil des ministres du 26 juillet 2020.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.