Sénégal: Équipe Nationale Judo - Hortense Diédhiou est au-dessus de l'âge pour compétir, selon le président de la Fédération

19 Juillet 2020

Invité, le week-end dernier, du Club de la presse de l'Anps, le président de la Fédération sénégalaise de judo (Fsj) a profité de l'occasion pour faire la situation de la discipline, de ses projets, des chances de qualifications des athlètes sénégalais aux prochains Jeux olympiques.

Babacar Makhtar Wade est aussi revenu sur les déclarations de Hortense Diédhiou qui crie haut et fort que la Fédération ne veut plus d'elle pour défendre les couleurs du Sénégal.

Si ce n'est pas une passe d'armes entre Babacar Makhtar Wade et Hortense Diédhiou, ça en a, en tout cas, tout l'air. Et le président ne pouvait laisser passer pareille occasion d'éclairer la lanterne des Sénégalais sur les déclarations dela judokate.

Cette dernière, retranchée dans son Sud natal, avait crié haut et fort que la Fédération que dirige Babacar Makhtar Wade ne veut plus d'elle pour défendre les couleurs du Sénégal. «Faux», rétorque le concerné.

«Je pense que la question n'est même pas à jour parce que Hortense Diédhiou ne peut plus compétir, ça, au moins, c'est une constante. Elle est au-dessus de l'âge pour compétir ; la compétition est derrière elle. Elle le comprend, nous le comprenons et nous sommes en parfaite intelligence», a-t-il expliqué.

Maintenant, dit-il, «il ne nous est pas revenu que Hortense a envie de tirer et elle ne peut plus le faire d'ailleurs». Mais pourquoi Hortense est habituée à ce genre de déclarations ?

Après son élimination des derniers Jo Rio 2016 après une quatrième défaite, elle s'en était aussi pris aux autorités et à la Fédération pour un supposé manque de moyens et d'équipement.

Et pourquoi la Fédération se priverait-elle d'un tel joyau si l'athlète était en mesure de tirer ? N'oublions pas que la judokate a été sacrée trois fois championne d'Afrique, détient une douzaine de médailles continentales et était, lors des derniers Jo Rio 2016, le porte-drapeau de la délégation du Sénégal.

C'est donc une expérience que la Fédération devra capitaliser pour le mettre au service de la jeune génération de judokas. C'est, du moins, le vœu de Babacar Wade.

«Elle est en train de faire un excellent travail à Ziguinchor en développant la discipline, en ouvrant des clubs qui participent aux compétitions nationales et aux tournois organisés, et on voit le travail qu'elle est en train de faire», a-t-il reconnu.

«Tant pour Hortense que pour la Fédération, l'idée n'est pas qu'elle compétisse, mais voir plutôt comment elle pourrait aider dans l'encadrement technique», a-t-il insisté. Voilà qui a le mérite d'être clair.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.