Algérie: L'économie parallèle, un préjudice pour la conformité fiscale qui hypothèque les efforts de relance de l'investissement

Alger — Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a indiqué lundi à Alger que l'économie parallèle constituait un préjudice pour la conformité fiscale qui hypothèque les efforts de l'Etat visant à relancer et à promouvoir l'investissement en ce qu'elle bafoue les règles de la concurrence loyale et prive l'Etat des ressources financières escomptées.

Dans son allocution à l'ouverture des travaux des Assises nationales sur la réforme fiscale, le Premier ministre a précisé que "l'économie parallèle, malgré tous les efforts déployés par les pouvoirs publics pour faciliter son intégration, continue de bafouer les règles légales, ce qui constitue un préjudice pour la conformité fiscale".

Selon le Premier ministre, le phénomène de l'économie parallèle "contribue également à réduire l'efficacité des politiques publiques de relance et de promotion de l'investissement car, a-t-il souligné, elle constitue un obstacle à la bonne marche de l'économie nationale, qui bafoue les règles de la concurrence loyale et prive l'Etat des ressources financières escomptées".

Dans ce cadre, le Premier ministre a invité les participants à ces assises à formuler des propositions et des exposés à même d'assurer la conformité fiscale des contribuables en garantissant un équilibre entre les capacités des opérateurs économiques et les besoins de financement de l'Etat, tout en veillant à assoir une répartition équilibrée de la charge fiscale.

Cette réforme fiscale doit être accompagnée d'une réhabilitation du service public à travers la prise en considération des préoccupations des citoyens, l'éradication de la bureaucratie et la lutte contre toute forme de pratique pouvant négativement impacter l'économie nationale et entraver le processus de sa reconstruction.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.