Congo-Brazzaville: COVID-19 - Rendre pérenne la désinfection des marchés de Brazzaville

Lancées depuis quelques temps, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, les opérations de désinfection des marchés domaniaux de la ville capitale se sont poursuivies le 19 juillet, en présence de la ministre de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo , et du maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba.

Le marché Total, à Bacongo, deuxième arrondissement, a été le premier à recevoir les équipes du service d'hygiène munies des pulvérisateurs et d'autres matériaux utilisés dans les opérations de désinfection.

Les marchés de Plateaux des 15 ans, à Moungali (quatrième arrondissement), de Poto-Poto dans le troisième, ainsi que ceux de Ouenzé et de Tembe na bambanda à Talangaï (cinquième et sixième arrondissements) n'ont pas été en marge de cette initiative saluée aussi bien par les vendeurs que les acheteurs.

C'est également le cas du marché Bourreau à Makélékélé, premier arrondissement où l'ONG Rotary a apporté sa pierre à l'édifice. « Nous sommes venus vérifier la mise en œuvre de la décision gouvernementale concernant la désinfection des marchés qui doit se faire deux fois par semaine », a déclaré Jacqueline Lydia Mikolo, lors de la visite au marché Plateau des 15 ans.

« Nous devrons redynamiser cette opération de telle sorte que les équipes des services d'hygiène soient rejointes par celles de la mairie de Brazzaville. Nous allons veiller à ce que cette opération se maintienne dans tous les marchés. Pour se protéger et protéger les autres, nous invitons les commerçants à respecter les mesures barrières », a-t-elle renchéri.

Cette opération de désinfection a été organisée dimanche, un jour dédié à l'assainissement des marchés domaniaux par le gouvernement en ce moment de lutte contre le coronavirus.

Blanche Baloula, vendeuse au marché Plateaux des 15 ans, a salué l'initiative des autorités. « La non désinfection du marché nous serait fatale en cette période de Covid-19. Je suis contente de l'action conjointe de la mairie et du ministère de la Santé. Nous espérons que ce genre d'opération sera pérennisée afin que nos vies ne soient pas en danger », a-t-elle signifié.

A Poto-Poto, arrondissement le plus cosmopolite de Brazzaville, l'administrateur-maire, Jacques Elion, veillait à ce que la désinfection se fasse dans les normes. « Nous avons déjà arrêté un calendrier pour que cette opération soit permanente et se déroule normalement deux fois par semaine », a-t-il expliqué.

Notons que cette opération de désinfection des marchés domaniaux intègre bien la mise en pratique du plan national de riposte contre le coronavirus, actualisé récemment par les experts du ministère en charge de la Santé et de la Population.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.