Maroc: L'ouverture de la région minière de Tafilalet et Figuig à l'investissement permettra d'accompagner les artisans mineurs traditionnels

Rabat — L'ouverture de la région minière de Tafilalet et Figuig à l'investissement permettra d'accompagner les artisans mineurs traditionnels dans la région à travers le développement de leurs méthodes de travail et la protection de leurs acquis, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de l'Énergie, des mines et de l'environnement, Aziz Rabbah.

S'exprimant à l'occasion d'un exposé portant sur les objectifs du décret n°2.18.442 portant application de la loi n°74.15 relative à la région minière de Tafilalet et Figuig, M. Rabbah a souligné que l'ouverture de cette région riche en ressources minérales à l'investissement contribuera au doublement du nombre de transactions, à l'augmentation des revenus fiscaux et à la création de plusieurs milliers d'emplois.

Ces investissements seront accompagnés d'un système intégré lié à l'industrialisation, la recherche scientifique, la formation et aux ressources humaines, a-t-il ajouté, soulignant que le secteur minier jouera ainsi un rôle important dans la réalisation d'un décollage économique intégré au niveau de la région.

M. Rabbah a en outre relevé que grâce à la structure existante dans cette région, ainsi qu'aux efforts du Maroc visant à réformer le système d'investissement, notamment à travers la création des conditions susceptibles d'encourager l'investissement et faciliter l'accélération de la prise de décision, la région drainera davantage d'investissements à court terme, notant que la mission du ministère exige l'accompagnement de ces investissements et la facilitation des procédures à leur profit, ce qui permettra de promouvoir le développement dans toute la région.

Il a également souligné que le décret vise à préserver les droits des petits artisans mineurs et à améliorer la gouvernance centrale, et ce en créant un conseil d'administration qui comprendra des représentants provinciaux des autorités concernées et des représentants des mineurs traditionnels pour permettre à la Centrale d'achat et de développement de la région minière de Tafilalet et de Figuig d'accompagner leurs activités et les doter des capacités pouvant les aider à se transformer en entreprises.

Pour sa part, le directeur de la Centrale d'achat et de développement de la région minière de Tafilalet et de Figuig, Abderrahim Dinar, a souligné que grâce à cette loi, la région s'ouvrira dans le cadre d'un équilibre qui prend en compte son amélioration et son attractivité pour qu'elle soit la destination privilégiée des investisseurs, avec la nécessité de préserver les intérêts des artisans mineurs traditionnels.

L'ouverture de la région aux investissements est venue renforcer le rôle de la Centrale qui sera un acteur principal dans le système d'investissement dans sa globalité, a-t-il fait savoir, ajoutant que "nous passerons d'un modèle limité à la vente et l'achat des minéraux à un modèle du développement à travers lequel nous réaliserons le développement minier dans la région.

Le ministère de l'Énergie, des mines et de l'environnement avait indiqué, dans un communiqué, que ce nouveau décret, qui porte sur les modalités de découpage en zones de la région minière de Tafilalet et Figuig conformément aux dispositions de la loi 74-15, permettra d'ouvrir cette zone aux investisseurs dans un cadre garantissant la transparence et la concurrence, tout en mettant en place des mécanismes de gestion des relations entre les entreprises et les artisans mineurs et de définir les modalités d'attribution, de prorogation et de réattribution des permis de recherche et de licence d'exploitation dans cette région.

Ce texte permettra aussi de développer les mécanismes juridiques à même d'améliorer la performance du secteur minier et d'assurer l'attractivité des investissements nationaux et étrangers, en particulier en cette conjoncture, et de faire de ce secteur un pilier essentiel du développement dans cette région riche en ressources minières prometteuses et dont la majorité n'est pas encore explorée.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.